Un homme rentre chez lui et trouve sa maison compltement ravage. Quand il a cherch sa femme, il n'a pas pu en croire ses yeux !

Un homme rentre la maison aprs une dure journe de travail, et il tombe sur ses trois enfants dehors, toujours en pyjama, en train de jouer dans la boue avec des boites de crales vides et des emballages jets un peu partout dans le jardin. La porte de la voiture tait grande ouverte, la porte de la maison et du portail aussi, et pas de signe du chien.

En rentrant, il tombe nez--nez avec une vritable vision dapocalypse. Une lampe avait t dtruite, le tapis tait jet contre lun des murs. Dans le vestibule, la tl hurlait plein volume et diffusait une chane de dessins anims. Le salon tait rempli de jouets et de divers vtements, jets un peu partout.

Dans la cuisine, la vaisselle dbordait de lvier, la nourriture du petit-djeuner tait tale et renverse un peu partout. De la confiture se trouvait au plafond, la porte du frigo tait grande ouverte, les croquettes du chien taient rpandues un peu partout au sol, un verre cass se trouvait sous la table, et une petite mare dun liquide inconnu se trouvait prs de la porte.

Trs vite, lhomme monte les escaliers quatre quatre, manquant de trbucher sur divers objets, pour chercher sa femme. Le choc a cd le pas la peur, il est pris dune inquitude terrible : quest-il arriv ? Est-ce quelle va bien ? Quelque chose de grave se serait produit ?
De la salle de bain coule une petite rigole deau. Il jette un rapide coup dil lintrieur : Les serviettes mouilles sont en boule par terre, de leau, des jouets et du savon sont rpandus et rendent laccs la pice quasi-impossible. Des kilomtres de papier toilette sont drouls et gisent en tas, et du dentifrice a t tal sur les murs et sur le miroir.

Alors que mort dinquitude il dboule dans la chambre, il trouve sa femme encore en pyjama, bien au chaud sous la couette avec un th, en train de lire un livre. Elle le regarde, sourit et lui demande si il a pass une bonne journe. Compltement submerg par le choc et lincrdulit, il parvient balbutier : Quest-ce qui sest pass ?

Elle a encore souri, puis elle a rpondu,


Tu sais, tous les jours quand tu rentres de ton travail et que tu me demande ce que je peux bien faire de mes journes ?

Oui ?

Eh bien, aujourdhui jai dcid de ne pas le faire.