Le temps passant, certains passagers ont finalement demandé au personnel de bord de pouvoir sortir de l'appareil, dont certains pour des raisons de santé, mais l'avion a fini par aller se positionner sur la piste de décollage pour patienter.Une partie des passagers, exaspérés par l'attente et le refus du personnel de bord a alors saisi les commandes permettant d'ouvrir les portes de secours de l'appareil pour l'empêcher de décoller.Pour leur défense, ils ont expliqué qu'ils doutaient de l'aptitude du copilote à assurer le vol dans des conditions idéales alors même qu'il avait 'juré et proféré des insultes" via le réseau de communication avec les passagers.