Le Conseil de gouvernement devait valider, hier, un projet consistant cder leurs occupants une quarantaine de milliers de logements de fonction, des prix fixs environ 150 DH/m. Les ministres de lHabitat et de la Politique de la Ville, et des Finances, respectivement Nabil Benabdallah et Mohamed Boussad, ont sign un projet de dcret dans ce sens, que le Conseil devait entriner.

Ce sont quelques 200.000 personnes qui bnficieront de cette largesse gouvernementale, laquelle devra faire rentrer prs de 900 millions de DH dans les caisses de lEtat. Les acqureurs pourront donc obtenir un titre de proprit pour leur rsidence, dans laquelle ils habitent depuis des annes, au prix moyen de 20.000 DH. Jusque-l, les mnages rglaient un loyer mensuel plus que symbolique car ne dpassant que trs rarement 100 DH/mois.

Les logements sont situs dans plus de 500 quartiers des villes du Maroc, avec une nette domination de Casablanca. Selon des premiers dtails, une distinction sera faite entre appartements et maisons individuelles, entre quartiers moyens et quartiers dits de luxe . Ainsi, pour les appartements et selon le quartier, le prix de vente variera de 150 180 DH/m ; pour les maisons, la diffrence ira de 200 300 DH/m. Quant aux commerces, ils seront cds entre 300 et 900 DH, selon leur disposition en coproprit ou en individuel. Les charges des relevs topographiques et de lclatement des titres-mre pour la confection de titres individuels resteront nanmoins la charge des acqureurs.

Ces logements, appartenant aux biens privs de lEtat ou aux Domaines de lEtat, sont cds prix incitatifs pour viter les expropriations et autres drames familiaux, comme cela stait produit pour la Cit de lAir Casablanca en 2009. Leur cession permettra galement de renflouer quelque peu les caisses de lEtat et de faire accder des dizaines de milliers de famille la proprit.

Panorapost