Les Pays-Bas se sont largement imposs face la Roja, tenante du titre, sur le score sans appel de 5-1, vendredi Salvador, en match comptant pour la phase de poules (groupe B) du Mondial 2014.

Les hommes de Vicente Del Bosque ont t les premiers ouvrir la marque par l'intermdiaire de Xabi Alonso (27e) sur penalty, avant que les Oranges ne remettent les pendules l'heure par Van Persie (44e).

La domination des hommes de Louis Van Gaal a continu avec les ralisations de Arjen Robben, auteur de 2 buts (53e, 80e), Stefan Vrij (65e) et Van Persie qui signe, galement son 2me but personnel (72e).

L'autre match du groupe mettra aux prises, plus tard dans la journe (23h00), l'Australie au Chili.

Le plus lourd revers pour un champion du monde

La dfaite de l'Espagne, vendredi au Mondial-2014 Salvador contre les Pays-Bas (5-1), constitue le plus lourd revers enregistr par un champion du monde en titre lors de son premier match en Coupe du monde.

C'est la cinquime fois de l'histoire que le tenant du trophe perd ds son entre en lice dans le tournoi.

En 1950, les Italiens, doubles champions du monde en titre, se font surprendre 3-2 Sao Paulo par les amateurs sudois, malgr l'ouverture du score de Riccardo Carapellese.

L'Argentine de Diego Maradona connat pareille dconvenue le 13 juin 1982, battue 1-0 par la Belgique devant les 95.000 spectateurs masss dans le Camp Nou de Barcelone.

Rebelote en 1990: l'Argentine et Maradona perdent nouveau 1-0 en ouverture du tournoi. Cette fois, la scne se passe Milan et leur bourreau est camerounais.

En 2002, les champions du monde franais sont battus par le Sngal (1-0) Soul.



"Humiliation mondiale", selon la presse espagnole

La presse espagnole a qualifi d'"humiliation mondiale" et de "cauchemar" la droute des champions du monde en titre face aux Pays-Bas (5-1) dans leur premier match du Mondial vendredi.

"Humiliation mondiale", titre le quotidien sportif Marca dans son dition en ligne, qualifiant la seconde priode de "spectaculaire de la part de Robben et compagnie".

"Les cadeaux de Casillas et de la dfense, ajouts au chaos tactique cr par les changements, ont provoqu une racle scandaleuse, un 1-5 oublier", commente le journal madrilne.

"Le pire cauchemar du champion", titre pour sa part son concurrent AS, pour lequel "Robben et Van Persie, avec deux buts chacun, ont dtruit la slection espagnole".

Le quotidien de Barcelone Sport parle lui aussi de "cauchemar". "Pire impossible. L'Espagne a commenc le Mondial en prenant un carton sans prcdent face aux Pays-Bas, qui se sont cruellement vengs de la finale d'Afrique du Sud".

L'autre journal catalan El Mundo Deportivo voque lui la "claque des Pays-Bas au champion".

La presse gnraliste n'tait pas en reste. "Ridicule pour commencer", titrait El Mundo, selon lequel l'Espagne "s'est effondre aprs le but de Van Persie avant la pause".

El Pais parle lui du "pire dbut de l'Espagne dans un Mondial". "C'est la plus lourde dfaite d'un champion. L'Espagne n'avait plus encaiss cinq buts depuis le 6-2 face l'Ecosse" en 1963.