En mai 2014, le marché français de la voiture d'occasion était à la baisse, pour la première fois depuis le début de l’année. Il se vend toujours, cependant, trois fois plus de véhicules d'occasion que de neufs. Les transactions avec des voitures roumaines Dacia sont en plein boom.


En mai 2014, le marché français de la voiture d'occasion était à la baisse. Et ce, pour la première fois depuis le début de l'année. Les ventes sont en recul de 3% par rapport à mai 2013 (soit 423.736 immatriculations), selon le site européen d'annonces de voitures d'occasion Auto Scout 24. Sur les cinq premiers mois de 2014, le marché français de l'occasion demeure toutefois encore en légère hausse (+0,8%) à 2,24 millions. La petite régression en mai s'explique notamment par la reprise du marché du neuf.

Un marché trois fois supérieur
Il n'empêche. Les ventes de véhicules d'occasion demeurent presque trois fois plus élevées que celles des voitures neuves. En 2009, il n'était que 2,3 fois supérieur. La crise avec la baisse du pouvoir d'achat de certains clients potentiels joue son rôle, l'amélioration de la longévité et de la fiabilité des modèles aussi. Depuis la crise de 2008, ce marché est stable. Par comparaison, le marché des véhicules neufs a reculé de 20% environ sur la même période.


Le marché de l'occasion en France "reste globalement en bonne santé, les chiffres des ventes de mai 2014 annoncent une période de recul qui devrait se confirmer pendant l'été. Une grande partie des intentions d'achat va se reporter à la rentrée de septembre", souligne Vincent Hancart, Directeur général d'Auto Scout 24.

Un grand bond en avant de Dacia
Les marques les plus dynamiques du marché de l'occasion en mai étaient Dacia (+29%), la marque roumaine à bas coûts de Renault, et Mini (+14%). Les plus importantes chutes sont enregistrées par Volvo (-10,3%), Ford (-8,3%) et Opel (-7,6%). Les marques françaises (hors Dacia) détiennent 56,6% du marchéde l'occasion, soit une part logiquement supérieure à celle que détiennent Renault, Peugeot et Citroën sur le marché du neuf.

En 2013, "l'âge moyen des véhicules du parc roulant automobile en France a atteint 8,4 ans", souligne le site. Ce qui est beaucoup et représente un vieillissement certain par rapport aux 7,3 de 1999. Les prix des annonces sur les voitures d'occasion, "ont globalement baissé de 2,5%", ajoute le site. Un véhicule d'occasion sur deux est "recherché pour un prix inférieur de 10.000 euros". Le prix moyen de transaction en France des annonces sur le site Auto Scout 24 est de 16.000 euros, ce qui est comparable à l'Allemagne et... supérieur à l'Italie (12.260) ou aux Pays-Bas (11.600).

la tribune