En matire dalimentation des populations en eau potable, beaucoup reste encore faire dans la wilaya de Bjaa, malgr les gros efforts fournis par ltat, ces dernires annes.

Parmi ces efforts, les citoyens retiennent notamment le barrage de Tichy Haf, destin rgler dfinitivement le problme de leau potable pour les communes qui longent le couloir Akbou-Bjaa. Or, plusieurs annes aprs la mise en service des stations de pompage qui jalonnent lOued Soummam, si les habitants des chefs-lieux des communes, comme Tazmalt, Akbou, Seddouk et Sidi Ach, pour ne citer que ceux-l, sont relativement satisfaits de larrive de leau du barrage de Tichy Haf, les villages qui gravitent autour de ces communes ont encore, surtout en t, recours aux jerricans transports dos dnes. Bjaia ville, larrive de leau de Tichy Haf na pas fait que des heureux. En effet, habitus depuis toujours boire leau savoureuse de la Source Bleue des montagnes de Darguina ou celle de la source de Toudja que les Romains, puis les Franais ont capte et canalise jusquaux robinets des cuisines, leau de Tichy Haf, malgr ce quelle a cot et le fait quelle soit abondante et irrprochable chimiquement ou physiquement, reste difficilement buvable.

Ce qui oblige les habitants de la capitale des Hammadites recourir lachat de fardeaux deau minrale.


Des jeunes, ayant des camions-citernes pays par lANSEJ, se sont, en ravitaillant depuis la source de Toudja, spcialiss dans la vente de leau, 20 DA les 5 litres, dans quartiers o coule pourtant abondamment leau de Tichy Haf dans les robinets.

Le bilan de lactivit de la wilaya de Bjaia pour lanne 2013 indique que, concernant le secteur des ressources en eau, la production globale a atteint le niveau 73 Hm3 et quelle a baiss par rapport lanne 2012 o elle avait atteint les 95 Hm3.

Cette eau provient essentiellement des eaux des surfaces des barrages de Tichy Haf (32,5 Hm3) et de Kherrata (3 Hm3). Pour ce qui est de leau souterraine, le bilan note que 106 forages ont produit 28 Hm3 deau potable, que la source hydrique a donn 7,8 Hm3 deau destine lindustrie et que 23 forages publics ont produit 1,6 Hm3 deau destine pour lirrigation.


Sagissant de lalimentation en eau potable, les rsultats obtenus ont t rendus possibles grce aux capacits de production et aux infrastructures dont dispose le secteur travers la wilaya. Il sagit, particulirement, du rseau dadduction de 1593 km, de celui de distribution de 3117 km, dune capacit de stockage de 988 rservoirs de 206 505 m3, et de 4 chteaux deau de 650 m3, soit une dotation par habitant de 100 15O litres/jour et par habitant. Les stations de traitement en activit sont au nombre de 4.

Il y a celle Tichy Haf (120000m3/J), celle Tamokra (4300m3/j), Feraoun (2500m3/j) et, enfin, celle de Dra El Gad (8500m3/j). Quant au taux de branchement, le bilan de la wilaya note quil est de 92%.

B. Mouhoub -El Watan