Alors qu'on parle beaucoup du mercato du football, il existe également le mercato de l'audiovisuel. Et à ce jeu c'est la chaîne privée Echourouk TV qui a battu tous les records, en recrutant pas moins d'une vingtaine de journalistes issus de plusieurs chaînes de télévision privées et même de l'Entv.

La plus grande cible d'Echourouk reste Ennahar TV puisque la télévision de Ali Fodil a débauché une dizaine de journalistes de la télévision d'Anis Rahmani. Parmi les plus connus demeurent, son reporter Youcef Nekaa qui faisait des reportages sur des figures connues de la société civile algérienne. Mais il y a aussi les deux reporters d'Ennahar TV, Hanane et Yasmine qui avaient fait exploser la scène audiovisuelle avec leurs deux reportages intra-muros sur les cités universitaires des filles et sur l'avortement clandestin.

Au total et selon des sources sûres, plus d'une quinzaine de journalistes d'Ennahar TV ont rejoint Echourouk TV en l'espace de deux mois. Malgré ce changement d'air, les ex-vedettes d'Ennahar TV n'ont jamais réussi à trouver leurs étoiles sur Echourouk TV, c'est le cas notamment des deux ex-stars d'Ennahar, Riad Benamar et Madiha Allalou, qui ont perdu de leur éclat malgré tous les moyens accordés par la chaîne d'Echourouk TV. Même constat pour Habet Hannachi qui avait explosé sur Ennahar TV mais qui n'avait pas réussi à retrouver ses marques sur Echourouk TV.

Le choix des journalistes d'Ennahar pour Echourouk TV n'est pas fortuit. Il est motivé par la proximité professionnelle qu'offrent ses deux chaînes, mais également par les avantages salariaux de cette dernière. Ainsi plusieurs autres journalistes de KBC et Salam TV ont également postulé pour des postes sur la télévision d'Ali Fodil. Mais devant l'avalanche des demandes, la direction vient d'arrêter hier le recrutement pour le mercato audiovisuel.

A noter que ce recrutement n'a rien à voir avec l'arrivée de Leila Bouzidi à la tête de l'information, même si elle a son mot à dire sur la qualité des journalistes acceptés par la direction. Il faut dire que même les journalistes de l'Entv (qui généralement, paye bien ses employés), sont attirés par la télévision d'Ali Fodil.

C'est le cas du journaliste Lotfi Ainouchi qui a quitté la chaîne A3 pour rejoindre Echourouk TV. Mieux encore, la télévision privée la mieux regardée des Algériens selon le dernier sondage Immar, a recruté officiellement Khaled Drareni, l'ex-star de Dzair TV et présentateur de l'émission Controverse, pour animer son premier JT en français sur Echourouk News.

Ce dernier a accepté de rejoindre cette télévision après avoir épuisé toutes ses chances de reprendre du service sur la télévision de Ali Haddad. Quoi qu'il en soit, Echourouk TV a fait le plein pour la saison 2015, en matière d'informations, en attendant de présenter sa grille de divertissement qui s'annonce d'ores et déjà attrayante avec l'arrivée de Djaâfar Gassem dans le plus gros sitcom produit par une télévision algérienne et avec le programme de jeu Deal or no deal, présenté par Sofiane Dani.

source