L'opération de solidarité destinée à soutenir les nécessiteux durant le mois sacré de Ramadhan profitera, cette année, à plus de 1.600.000 familles démunies, a indiqué, mercredi à Chlef, la ministre de la Solidarité nationale, de la famille et de la condition de la Femme, Mounia Meslem Si Amer.

Ces familles recevront des colis contenant divers produits de large consommation, qui leur seront distribués par les autorités locales, a-t-elle ajouté, à l'issue d'une visite de travail et d'inspection qu'elle a effectuée dans la wilaya.

"Pour la première fois, cette opération sera décentralisée. Le ministère, les collectivités locales et la société civile y prennent part afin d'éviter les lacunes constatées durant les dernières années", a souligné la ministre, précisant que son département ministériel participe avec un montant de "540 millions Da, soit à hauteur de 7,7% du montant nécessaire pour répondre aux besoins de ces 1.600.000 familles, recensées à travers le territoire national".

Tous les préparatifs ont été achevés en vue d'entamer cette opération, et les familles concernées recevront leurs colis "une semaine avant le début du mois sacré de Ramadhan", a-t-elle encore indiqué.

A Chlef, la ministre s'est rendue dans plusieurs établissements de prise en charge d'enfants handicapés, d'enfants privés de familles et de personnes âgées sans abris. Elle a également assisté à la clôture d'une session de formation au profit de 22 encadreurs de ces structures de cinq wilayas du pays (Annaba, Oran, Alger, Laghouat et Ouargla), organisée en coordination avec l'Unicef.

"Ces stages sont d'une extrême importance pour améliorer le niveau de prise en charge de ces enfants handicapés ou privés de familles. L'Etat œuvre à consolider cette formation, en organisant d'autres sessions à l'avenir", a soutenu Mme Meslem Si Amer.

Elle a, par ailleurs, mis l'accent sur la nécessité d'"actualiser les listes des catégories sociales défavorisées, afin d'avoir une vision globale et pouvoir prendre des mesures plus efficientes à même de leur assurer une meilleure intégration sociale et une autonomie, à l'avenir".

letempsdz