Robert Mnard refait la guerre d'Algrie dans les rues de Bziers

Robert Mnard refait la guerre d'Algrie dans les rues de Bziers

5 dcembre 2014 15:30 RCITLa rue du 19-mars-1962, date du cessez-le-feu, sera dbaptise. Et renomme du nom d'un participant au putsch des gnraux.

Robert Mnard refait lhistoire. Le maire de Bziers entend rebaptiser la rue du 19 mars 1962, date marquant le cessez-le-feu en Algrie, en rue du commandant Hlie Denoix de Saint-Marc, un militaire ayant particip au putsch des gnraux contre lindpendance de lAlgrie.
Une pure fiction historique

Pour Robert Mnard, coauteur de Vive lAlgrie franaise !, ce choix est un hommage au courage et lhrosme, contrairement la date du 19 mars 1962 : Dire que cela marque la fin de la guerre dAlgrie, cest un pur mensonge historique ! Une pure fiction ! Il ny a jamais eu autant de victimes de pieds-noirs et de harkis aprs. Cest du rvisionnisme historique, avance-t-il Libration.


Les responsables de la Fdration nationale des anciens combattant dAlgrie, Maroc, Tunisie (Fnaca) ont trs mal pris linformation, ce jeudi matin, rapporte le Midi Libre. a ne fait pas plaisir tout a ! Cest se foutre du monde, a dclar le prsident dpartemental de la Fnaca, qui nexclut pas lorganisation dune manifestation si le conseil municipal de Bziers entrine sa dcision. Car pour les anciens combattants, cest bien cette date qui marque la fin des combats en Algrie.
Largumentaire de Mnard est habituellement utilis par les partisans de lOrganisation de larme secrte (OAS), organisation clandestine qui sopposait lindpendance de lAlgrie par tous les moyens, y compris terroristes. Dailleurs, la dcision de dbaptiser cette rue rsonne avec une clbration qua organise le maire dextrme droite cet t, en lhonneur du massacre dOran du 5 juillet 1962 des centaines de civils europens et des harkis ont t sauvagement tus. Robert Mnard avait dcid de prononcer son discours commmoratif devant une stle rige en hommage quatre membres fusills de lOAS, dont Bastien-Thiry, organisateur de lattentat rat du Petit-Clamard contre De Gaulle.
Juridiquement, il a le droit de faire a

Cette renomination sera soumise jeudi au vote du conseil municipal. La commune rendra donc hommage au commandant Hlie Denoix de Saint-Marc. N Bordeaux en 1922 et mort La Garde-Adhmar (Drme) en 2013, le commandant Hlie Denoix de Saint-Marc avait t rsistant et dport Buchenwald. En 1961, il avait dsobi en participant au putsch des gnraux la tte du 1er REP (Rgiment tranger de parachutiste). Lopration chouera et il se constituera prisonnier. Il sera condamn dix ans de rclusion et effectuera cinq ans de prison avant dtre graci par le gnral De Gaulle. Il a t rhabilit en 1978 et a mme t lev en novembre 2011 au rang de Grand-Croix de la Lgion dhonneur par Nicolas Sarkozy.
Lopposition socialiste de Bziers sopposera ce projet. Juridiquement, il a le droit de faire a. Mais il sagit dune faute politique et morale. Le rle du maire nest pas de dresser les uns contre les autres. Il ne faut pas rcrire lhistoire au profit de la frange la plus radicale des partisans de lAlgrie franaise, dplore Jean-Michel du Plaa, prsident du groupe PS au conseil municipal. Il ne peut pas effacer le souvenir des appels pour qui cette date est importante, car elle signe la fin des hostilits, le moment o ils pouvaient rentrer chez eux, ajoute-t-il.
En dbaptisant la rue du 19 mars 1962, le maire, n Oran, se dit satisfait davoir pu raliser cette promesse faite aux harkis et aux pieds-noirs. Et refuse de passer pour un provocateur. Je veux juste montrer que la colonisation franaise a eu aussi des effets positifs. Cela a permis aussi de construire des hpitaux, des ports et mme de faire natre le sentiment national algrien.
Des provocations et des coups mdiatiques, Mnard en a pourtant enchan depuis son lection la mairie au printemps avec le soutien du FN : interdiction dtendre son linge aux balcons, couvre-feu pour les mineurs de moins de 13 ans, interdiction de cracher et, dernirement, installation dune crche dans les locaux de la mairie. Fin novembre, le prfet lui a fait savoir que cette crche contrevenait aux dispositions constitutionnelles et lgislatives garantissant le principe de lacit. Sans rsultat.
Fanny LESBROS