La finalisation d'un projet de coopération entre l'Office national de l'électricité et de l'eau potable et la société émiratie de l'énergie du futur "Masdar", portant sur le raccordement de 19.438 foyers en énergie solaire dans environ 1.000 villages au Maroc, a été annoncée, dimanche, à Abou Dhabi.



S'exprimant lors d'une rencontre organisée à cette occasion, le ministre de l'Energie, des mines et du développement durable, Aziz Rabbah, a indiqué que ce projet, lancé en 2015, était le fruit d'une coopération constructive entre le Maroc et les Emirats arabes unis, deux pays qui ont réalisé des avancées remarquables dans le domaine des énergies renouvelables et qui sont ainsi devenus deux pôles régionaux en la matière.

Se félicitant de l’achèvement de ce projet d'envergure, porteur de joie pour des milliers d'habitants de zones enclavées, Aziz Rabbah a considéré que cette initiative était un modèle à suivre pour plusieurs pays qui pâtissent d'une difficulté d'accès à l'électricité, notamment en Afrique.

Dans ce contexte, le ministre a plaidé pour une coopération tripartite impliquant le Maroc, les Emirats arabes unis et les pays africains dans le domaine des énergies renouvelables, "un secteur nouveau et à grand impact vu ses répercussions sociales positives, en particulier dans les domaines de la santé et de l'éducation".

De son côté, le ministre émirati du changement climatique et de l'environnement, Thani Bin Hamad Al-Zouidi, a souligné l'importance de ce projet relatif à la fourniture d'énergie propre et à faible coût dans des zones hors réseau électrique au Maroc, relevant que ce projet était la consécration de la coopération constructive entre les Emirats arabes unis et le Maroc, outre les relations de fraternité solide et les liens historiques qu'entretiennent les deux pays.

Le ministre émirati a également mis en avant, lors de cette rencontre à laquelle a pris part l'ambassadeur du Maroc aux Emirats arabes unis, Mohammed Aït Ouali, la coopération entre la société "Masdar" et l'ONEE, estimant que la réussite de ce projet balisera la voie à d'autres initiatives entre les deux pays.

Même son de cloche chez Abderrahim El Hafidi, directeur général par intérim de l'ONEE, qui a mis en exergue le travail abattu par les experts marocains et émiratis pour la réalisation de ce projet dans les délais impartis, notant que la stratégie énergétique conçue par le Maroc est à même de booster la coopération dans ce domaine.

Il a appelé, à cet égard, les sociétés émiraties à investir dans les projets liés à l'énergie renouvelable dans le royaume, lesquels bénéficient d’une enveloppe globale de 30 milliards de dollars US à l'horizon 2030.