Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, a répondu, ce lundi 9 juin, aux déclarations d’Issad Rebrab, qui s’est plaint du blocage des investissements de Cévital en Algérie.

Dans une déclaration en marge de la rencontre économique algéro-française à Alger, M. Bouchouareb n’a pas lésiné sur les mots pour critiquer le patron du premier groupe industriel privé en Algérie. « M. Rabrab est à la tête du premier groupe industriel privé algérien, qui est à un niveau de capitalisation de près de quatre milliards de dollars. Ce procédé de victimisation, basta, y en a marre. S’il est le premier groupe industriel, c’est parce qu’il a eu toutes les aides de l’État », a déclaré M. Bouchouareb.

M. Rebrab s’est plaint, il y a quelques jours, sur le site d’information Tout sur l’Algérie (TSA), du blocage que rencontre son groupe en Algérie.

Source Ennahar