La Pologne souhaite reprendre pied sur le march algrien. Les deux pays, nagure trs proches, se sont loigns avec le temps."Nous avions des relations plus qu'troites, dans les annes 80." Malheureusement, par la suite, "pour des raisons historiques", la Pologne, qui a connu des grandes transformations politiques et conomiques, "est sortie du march algrien".

"Nous tions tellement proccups par nos propres problmes internes", a argu, jeudi, lors d'une rencontre avec des entreprises membres de la Confdration algrienne du patronat (CAP), le charg de la promotion du commerce et des investissements l'ambassade de Pologne Alger, Janusz Pisz, pour expliquer le repli de son pays du march algrien.

Aprs un dbut difficile, la Pologne a russi redresser son conomie. "La Pologne, aujourd'hui, est un pays totalement diffrent. Nous sommes la 23e conomie mondiale. Nous sommes le seul pays en Europe qui n'a pas connu de crise", a soulign Janusz Pisz, indiquant que le ministre de l'Economie polonais a prpar un plan dans lequel "l'Algrie figure parmi les cinq pays stratgiques pour l'conomie polonaise pour les trois annes venir". Du coup, les entreprises polonaises tentent de s'implanter de nouveau sur le march algrien, travers une prsence rgulire dans des foires et salons.

Les rsultats ne se sont pas fait attendre. Les changes entre les deux pays ont augment de 117% au premier trimestre de cette anne. "En l'espace de trois mois, nous avons ralis ce que nous avons fait l'anne dernire en six mois", s'est rjoui M. Pisz, exprimant l'espoir que cette tendance se poursuive jusqu' la fin de l'anne en cours. L'objectif de la Pologne est de tripler ses changes commerciaux avec l'Algrie, estims seulement 500 millions de dollars, en l'espace de trois ans.

Des experts polonais ont expos aux oprateurs algriens le savoir-faire polonais dans les secteurs des meubles, du BTPH, de l'agriculture et l'agroalimentaire et des technologies de pointe. Boualem M'rakech, prsident de la CAP, a exprim la disponibilit de son organisation accompagner les investissements polonais en Algrie. Partenaire conomique et social des pouvoirs publics, la CAP peut jouer ce rle. "Nous ne sommes pas dans le virtuel, mais dans le concret", a-t-il indiqu en avanant un certain nombre de propositions.

Les domaines prioritaires pour la CAP sont : la construction, les travaux publics et l'hydraulique. En matire d'investissement, M. M'rakech indique que "toute l'industrie manufacturire est concerne". Le prsident de la CAP a insist sur la diversification des partenaires conomiques, indiquant que son organisation a sign une trentaine de conventions de partenariat avec d'autres pays.

Selon le charg de la promotion du commerce et des investissements l'ambassade de Pologne Alger, "plus de dix projets d'investissement entre des entreprises algriennes et polonaises sont en cours d'tudes dans divers secteurs". Les rsultats de ces partenariats seront connus dans les prochains mois. S'agissant du climat des affaires en Algrie et notamment de la rgle 51/49 rgissant l'investissement tranger, M. Pisz a estim que les entreprises polonaises "doivent la respecter et s'adapter au mme titre que les autres entreprises".

Sameh J. 30 mai 2014