« L’initiative lancée par notre parti en vue de l’organisation d’une conférence nationale du consensus dérange », a déclaré, ce samedi, Mohamed Nebbou, le premier secrétaire national du Front des Forces Socialistes (FFS), lors d’une rencontre avec les militants de son parti à Bordj-Ménaïel, à l’est de Boumerdès.

M.Nebbou a préféré ne pas répondre aux critiques adressées contre la démarche de son parti, ajoutant qu’ils (les responsables du FFS) resteront à l’écoute de tous les acteurs politiques pour la réussite de leur initiative. « Nous sommes le parti de l’opposition et nous le demeurons. Nous avons nos principes et nos fondamentaux et nous ne jouons pas avec. Mais les portes du parti sont ouvertes à tous et à toutes. Nous n’avons rien à cacher et nous travaillons dans la transparence totale », a-t-il indiqué.
L’orateur se dit optimiste quant à la réussite de l’initiative de son parti et ce malgré le fait qu’elle ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique. « Certes il y a de convergences, mais je pense que tout le monde est d’accord pour un changement », a-t-il ajouté. Malgré les questions des journalistes présents à la rencontre, l’orateur n’a pas jugé utile de commenter le sujet lié à l’hospitalisation du Président Abdelaziz Bouteflika en France.

Z Youcef

el watan