Les dangers externes qui guettent lAlgrie requirent une prise en charge de la situation interne travers le rglement de la problmatique linguistique dans notre pays, explique-t-on au FLN.

Le FLN appelle le gouvernement acclrer la prise en charge des problmes techniques lis tamazight pour permettre son officialisation. Cest ainsi qua ragi, hier, le parti dAmar Sadani au lendemain de lvocation de problmes techniques endiguant lofficialisation de tamazight par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, lAssemble nationale.

Contact par nos soins, Sad Bouhedja, membre du bureau politique et responsable de la communication au FLN, relve que son parti a tranch la question de lofficialisation de tamazight politiquement parlant. Ce nest plus comme avant, le FLN a pris une position politique par rapport tamazight en revendiquant son officialisation, affirme-t-il.
Si des problmes se posent sur le plan pdagogique ou technique, nous navons pas la comptence de le dire, mais sur le plan politique nous avons pris une dcision et optons pour lofficialisation de tamazight, explique-t-il sans ambiguts. Sur les raisons dune telle position, indite du reste pour cette formation politique, sur la question de la revendication identitaire, Bouhedja sexplique en sappuyant sur le contexte gopolitique dans lequel se trouve lAlgrie. Les dangers externes qui guettent lAlgrie requirent une prise en charge de la situation interne travers le rglement de la problmatique linguistique dans notre pays, insiste Bouhedja, avant denchaner : Mais loption en faveur de lofficialisation de tamazight ne tient pas seulement la situation gopolitique dans laquelle se trouve lAlgrie. Elle sexplique aussi par le profil de lactuel secrtaire gnral du parti, Amar Sadani. Cest un responsable qui est issu de la base militante et qui a gravi progressivement les chelons de la responsablit, cest pour cela que, sous sa houlette, lofficialisation de tamazight est revendique ouvertement, nous explique-t-on au parti. En effet, aucun des responsables (Abdelhamid Mehri, Boualem Benhamouda, Ali Benflis et Abdelaziz Belkhadem) qui se sont succd la tte FLN na eu une telle position par rapport tamazight. La prochaine rvision de la Constitution est une opportunit pour tous les Algriens pour la prise en charge officielle de tamazight.

Nous reconnaissons l'officialisation de tamazight aux cts de la langue arabe, en tant que langue nationale et officielle sans rticence, a rcemment tranch Amar Sadani lors dune rencontre propos des consultations sur la prochaine rvision de la Constitution. Hier, Bouhedja a mme annonc que son parti fera un travail de sensibilisation des citoyens autour de limpratif dapprendre tamazight comme un moyen dunification de notre socit.


N M
Source Libert