Plus de 400 sites illgaux cachs derrire Tor sont tombs


Le rseau dcentralis Tor n'a pas rsist l'enqute internationale Onymous qui a fait tomber 410 sites illgaux vendant drogues et armes. Parmi eux, le site promis la succession de Silk Road.

Jeudi 6 novembre, le FBI interpellait Blake Benthall, 26 ans et souponn d'tre l'administrateur de Silk Road 2.0, une sorte d'eBay de la drogue, et bien arm pour succder son prdcesseur. Cette arrestation n'tait en fait qu'un lment d'une vaste opration conduite par Europol dans 16 pays europens, dont la France. Au total, 410 sites, cachs derrire le rseau dcentralis Tor, ont t ferms et 17 personnes interpelles.




Cette action a eu pour but d'enrayer la vente, la distribution et la promotion de produits illicites et nuisibles tels que des armes et de la drogue, qui taient vendues sur ces places de march noires , critEuropol dans un communiqu. Dans son filet, le bureau de police criminelle europen a galement mis la main sur l'quivalent de 1 million de dollars en bitcoins, 180 000 euros, de l'or, de l'argent et de la drogue.

Ces sites taient censs tre dissimuls derrire le rseau Tor mais pourtant, les autorits sont parvenues localiser plusieurs serveurs et administrateurs. Celles-ci ne dcrivent videmment pas comment elles ont russi percer le rseau en oignon . Dans le cas de Silk Road 2.0, il s'agit d'une infiltration d'un agent amricain. Mais pour le reste, la piste d'une vulnrabilit de Tor, comme en juillet, n'est pas exclure.