L’ONEE lance le projet au Maroc pour le renforcement de la production d’eau potable par dessalement d’eau de mer
● Un investissement de l’ONEE de 1 MMDH pour un premier projet en BOT pour le dessalement d'eau de mer à Agadir
● La convention a été signée entre l’ONEE, le Consortium composé des sociétés Abengoa (Espagne) et Inframaroc, filiale du groupe CDG (Maroc) -


'Office national de l'electricité et de l'eau potable (ONEE) a signé, vendredi à Rabat, un contrat de BOT (Build, Operate and Transfer), d'un investissement de 1 milliard de dirham, relatif au renforcement de l'alimentation en eau potable de la région du Grand Agadir par dessalement d'eau de mer. Cette convention, qui s'inscrit dans le cadre d'un partenariat public privé (PPP), a été signée entre l'ONEE, le Consortium composé des sociétés Abengoa (Espagne) et Inframaroc, filiale du groupe CDG (Maroc), retenus à l'issue d'un processus d'appel d'offres international ouvert. Le projet consiste en la réalisation d'une station de dessalement d'eau de mer ayant une capacité de production d'eau dessalée de 100.000 m3/j extensible à 200.000 m3/j et ce, pour couvrir les besoins en eau potable de la région du Grand Agadir jusqu'à l'horizon 2030. La première phase du projet portera sur la conception, le financement, la construction et l'exploitation d'une usine de dessalement d'eau de mer de capacité 100.000 m3/jour, pendant une durée de 20 ans.

Cette première unité, dont le coût d'investissement dépasse un milliard de Dhs, comprendra d'importantes infrastructures composées respectivement d'une prise directe en mer, sous forme d'un émissaire de 1.200 mètres et d'une usine de dessalement basée sur la technologie de l'osmose inverse, située près du Cap Ghir à environ 40 km au nord de la ville d'Agadir et d'un réservoir de stockage d'eau traitée de 35.000 m3. Elle comprend également la réalisation d'une station de pompage d'eau traitée, une conduite de 100 mètres raccordée à la conduite existante liant la station de traitement de Tamri aux réservoirs de distribution de la ville d'Agadir ainsi qu'une conduite de rejet par diffusion en mer sur 400 mètres et un poste de transformation. Dans une déclaration à la MAP, le directeur de l'ONEE, Ali Fassi Fihri, a fait savoir que cette convention permettra de sécuriser l'alimentation en eau potable dans la région d'Agadir, dont la demande connait une augmentation très importante, précisant que les autres solutions classiques ne sont plus possibles. Il a, également, souligné que le projet profitera de l'expérience acquise dans le secteur de l'énergie, qui a permis de créer une importante synergie en faveur de la réalisation de ce projet premier de son genre. De son côté, le directeur des relations institutionnelles de Abengoa, German Bejarano Garcia, a mis l'accent sur l'importance du projet qui constitue une solution très importante pour l'approvisionnement de la région d'Agadir en eau potable, en affirmant la volonté du Groupe d'investir au Maroc dans ce secteur vital. Par ailleurs, cette réalisation, de portée régionale et mondiale, qui s'inscrit dans les engagements de l'ONEE figurant dans le Contrat Programme conclu avec l'Etat pour la période 2014-2017, constitue le premier projet au Maroc réalisé en BOT pour la production d'eau potable par dessalement d'eau de mer. Elle permet ainsi à l'Office de capitaliser sur son savoir-faire développé en matière de montage de projets PPP déjà concrétisés dans le domaine de la production électrique à travers plusieurs réalisations de grande envergure et de donner ainsi corps à la synergie ayant présidé au regroupement des secteurs de l'électricité, de l'eau potable et de l'assainissement au sein d'une même structure publique qu'est l'ONEE. Le projet s'inscrit dans le cadre de l'ambitieux programme de l'ONEE de sécurisation et de pérennisation de ses infrastructures en milieu urbain qui vise à satisfaire les besoins en eau potable du Royaume à court, moyen et long termes.

Il permettra en effet de répondre à l'horizon 2030, à la demande croissante des besoins en eau potable de la région du Grand Agadir qui connait un développement touristique, industriel et urbanistique important. Installée au Maroc depuis 1977 à Casablanca et récemment à Rabat, Abengoa a mis en œuvre des projets de grande envergure dans la région du Maghreb, comme la première centrale ISCC (Integrated Solar Combined Cycle) du monde, située à Aïn Beni Mathar. Elle met en œuvre des solutions technologiques innovantes en faveur d'un développement durable dans les secteurs de l'énergie et de l'environnement. A cette fin, elle produit de l'électricité à partir de ressources renouvelables, transforme la biomasse en biocarburant et produit de l'eau potable à partir de l'eau de mer. -

le matin ma