Silk Road 2.0_Le FBI stoppe une nouvelle fois le e-commerce de la drogue


À peine 1 an après la fermeture de la première version de Silk Road, le FBI vient de faire fermer la deuxième partie du site.

La deuxième version du marché noir le plus connu du web, Silk Road, vient elle aussi d’être mise hors ligne par le FBI un an après la première version et l’arrestation de Ross Ulbricht (alias Dread Pirate Roberts), soupçonné d’être l’administrateur de la première version du site. Cette première arrestation avait fait grand bruit dans le domaine du « darkweb » mais une deuxième version de Silk Road avait rapidement fait son apparition sur la toile.
Encore une fois, le FBI a mis la main sur le hacker soupçonné d’être l’administrateur de cette deuxième version qui vendait elle aussi drogues, armes ou encore faux papiers par le biais de Bitcoins. Connu sous l’identité numérique de Defcon, Blake Benthall, ingénieur informatique de 26 ans, est accusé de piratage, blanchiment d’argent et trafic de drogue.
L’opération « Onymous » fait fermer 414 sites

Cette fermeture de la V2 de Silk Road intervient en même temps qu’un vaste coup de filet mené par le FBI dans le monde du Dark Web. L’opération, baptisée « Onymous » (vous remarquerez le clin d’œil malicieux), a permis l’arrestation de 17 personnes soupçonnées de faire partie d’un réseau de sites e-commerce illégaux.
L’opération, menée en collaboration avec 16 autres pays, dont la France, a eu pour conséquence la fermeture de 414 sites liés à des activités illégales. Dans le cas de Silk Road 2.0, le FBI a annoncé dans un communiqué « avoir découvert l’identité de Blake Benthall en s’introduisant l’outil d’administration du site » sans donner plus de détail sur la procédure mise en place.
Reste maintenant à savoir le temps qu’il faudra au Dark Web pour mettre en ligne la troisième version de Silk Road, cette dernière étant peut être déjà en ligne à l’heure où nous écrivons ces lignes !