Des pirates jihadistes ont détourné 800.000 euros de la Banque postale


Une faille dans le système d’authentification Certicode a permis à des pirates d’usurper l’identité de certains clients et d’effectuer des virements frauduleux.







Depuis hier matin, mercredi 5 novembre, une petite dizaine de personnes sont en garde à vue à Toulouse pour avoir escroqué la Banque postale. Elles seraient sept selon RTL.fr, huit selon LaDepeche.fr. Elles auraient profité d’une faille dans le système Certicode de l’établissement bancaire pour effectuer des virements frauduleux depuis Internet.
Le principe de Certicode est simple : pour pouvoir effectuer un virement, l’internaute client reçoit un code de validation à usage unique, par SMS ou par message vocal. Les pirates ont visiblement trouvé un moyen non seulement pour usurper l’identité du client, mais aussi intercepter ce fameux code de validation. Au total, ils auraient détourné 800.000 euros de cette façon. Et ces fonds étaient peut-être destinés à financer le djihad. En effet, selon RTL.fr, la plupart des suspects étaient fichés par la DGSI pour leurs liens avec l’islamisme radical.
Toutefois, ces pirates djihadistes présumés n’étaient pas seuls à connaître la combine. D’autres pirates se sont également servis sur les comptes de la Banque postale dont le préjudice total s’élèverait à... 25 millions d’euros