Le ministre de lIndustrie et des Mines, Abdesselam Bouchouareb, a tenu, ce lundi 9 juin, Alger, un discours rassurant devant le ministre franais des Affaires trangres et les oprateurs venus laccompagner concernant la rgle du 51/49 %. Cette mesure transitoire, prise dans un contexte de fragilit face une crise mondiale aigue, visait plus protger nos ressources financires qu assurer un contrle sur les socits cres en partenariat , a-t-il affirm dans un discours prononc louverture dune rencontre conomique entre les deux dlgations algrienne et franaise la rsidence dtat El Mithak. Nous continuons encourager la cration de socits communes sur le principe doctroi du management au partenariat tranger , a-t-il ajout.

Dans un point de presse organis la fin de la rencontre, M. Bouchouareb revient sur le sujet pour insister encore sur le fait quil ny a aucune volont davoir une emprise sur le management des entreprises puisque ces entreprises ont toutes bnfici dun management tranger et les meilleures oprations faites jusqu maintenant, se sont faites avec ce processus. Jai dit transitoire. Quand les causes qui ont amen la mise en place de ce dispositif seront leves, rien ne nous empche daller avec plus de souplesse, librer ce qui doit tre libr, aller plus en avant avec nos partenaires , a-t-il soulign en prcisant que la question na pas t aborde entre les deux parties.

De son ct, le ministre franais des Affaires trangres, Laurent Fabius, a prcis, au sujet de la rgle 49/51, quil sagit dune dcision du gouvernement algrien. Cest le gouvernement algrien qui dcide des rgles qui doivent sappliquer sur son territoire et cest au partenaire de sadapter , a-t-il dit avant dajouter : Le fait que dores et dj nous avons beaucoup de partenariats montre que nous pouvons trs bien travailler avec a. En mme temps, jen ai parl avec le PM dune certaine souplesse, cest aux autorits algriennes de dfinir .

Adopte en 2009, la rgle 49/51, oblige les intrts algriens tre majoritaires dans tout projet dinvestissement impliquant des trangers.

Laurent Fabius, prsent cette rencontre, a qualifi dexceptionnel le partenariat franco-algrien. Les relations conomiques entre lAlgrie et la France sont trs bonnes. Nous avons, au cours de ces derniers mois, une srie de projets qui concrtement vont sortir, lheure dite , a-t-il indiqu en citant notamment le projet de lusine de Renault. Ce qui caractrise le partenariat conomique troit, cest que nous Franais, on ne considre pas lAlgrie simplement comme un march mais cest un partenaire dgal gal , a-t-il poursuivit en raffirmant que la disponibilit de la France
aller avec lAlgrie pour conqurir des marchs tiers . Cest le fameux principe de la colocalisation initie par le ministre franais de lconomie, Arnaud Montebourg, et qui a permis dj Cvital de racheter deux entreprises franaises Oxxo et FagorBrandt.

Laurent Fabius a soulign la volont de la France dtendre le champ doprations conomiques des domaines o elle ntait pas prsente, dont celui du logement, du tourisme et de lagroalimentaire.

TSA - conomie, Politique - le 9 juin 2014 13 h 04 min