Transition nergtique : La stratgie marocaine rige en exemple par l'Agence internationale de l'nergie



La stratgie marocaine pour parvenir la transition nergtique reste un exemple dans le monde et particulirement dans la rgion du Moyen-Orient et dAfrique du Nord. Cest la conclusion de l'Agence internationale de l'nergie (AIE) qui, dans une tude indite sur le Maroc, appelle le royaume poursuivre les chantiers entams pour rduire sa forte dpendance nergtique.




Mme sil est fortement dpendant de lnergie, le Maroc est un exemple en matire de politique nergtique. En 20 ans, le royaume, a lanc plusieurs plans afin de rduire sa dpendance nergtique. Et ces diffrentes stratgies ont port leurs fruits. Aujourd'hui, le Maroc russit petit petit sa transition nergtique avec des avances notoires ces deux dernires dcennies. Celles-ci viennent dtre mises en exergue dans une tude de lAgence internationale de lnergie (AIE).
Selon cette tude soutenue par l'Union europnne, qui constitue le premier examen par lAIE de la politique nergtique du Maroc et des pays du MENA, le Maroc a fait "des avances notables dans ladoption de l'nergie olienne et solaire ainsi que sur la rforme des subventions de carburant". Le rapport note que "si la restructuration du secteur de l'lectricit du pays est en cours, il est possible de raliser de nouveaux progrs dans l'efficacit nergtique" malgr une dpendance 90% de lnergie provenant de lextrieur.
98% de la population rurale ont accs lnergie
Le document revient galement sur les rsultats du programme de gnralisation de laccs lnergie pour la population rurale initi en 1995. Ce programme a permis de couvrir 98 % de la population, par rapport 18 % il y a seulement deux dcennies. Ces rsultats ont contribu aux taux de croissance compris entre 4 et 5% enregistr durant les deux dernires dcennies, souligne le document.
En plus de ces avances, les experts de lAIE expliquent que la mise en place de la Stratgie nergtique Nationale en 2009 sest solde par des "rsultats importants depuis son entre en vigueur". Ainsi, des accords ont t conclus pour le dveloppement dune capacit supplmentaire de 2 gigawatts (GW) des centrales lectriques au charbon. Et dans le domaine des nergies renouvelables, lobjectif total de 2 GW de puissance olienne, 2 GW dnergie solaire et dun relvement de la capacit dnergie hydraulique 2 GW lhorizon 2020, vise tirer parti des conditions trs favorables dont jouit le Maroc en matire dnergie olienne et solaire, ainsi que de son secteur hydraulique tabli de longue date. Dici 2020, les nergies renouvelables devraient ainsi reprsenter 42 % de la capacit installe.
Recommandations
L'tude note aussi lapport des premiers parcs oliens de 600 mgawatts Ouarzazate et la seconde phase consistant en la construction dautres parcs dune capacit de 1000 mgawatts. Il souligne galement lintrt de la mise en place d'un cadre juridique et institutionnel pour rguler le secteur ainsi que les mesures qui ont t prises, afin notamment de rduire les missions de GES (Gaz effet de serre) dans le secteur de lnergie.
Parmi les recommandations, lAIE demande, outre la poursuite des progrs en matire de rduction des subventions aux carburants, le renforcement de la stratgie defficacit nergtique actuelle par le biais dune rglementation claire et dincitations financires. Elle appelle galement loptimisation du dploiement de lnergie solaire et ce, afin de maximiser lusage de lnergie solaire concentre aux heures de pointe et faciliter lutilisation des technologies photovoltaques. Lagence demande enfin lacclration de la mise en place dune autorit de rgulation de lnergie et le maintien de la confiance aux investisseurs trangers ainsi que de lindustrie nationale.