Le premier affrontement de 2017 entre Novak Djokovic et Andy Murray, samedi à Doha, à une semaine de l'Open d'Australie, a tourné en faveur du Serbe (6-3, 5-7, 6-4).

Quarante-huit jours seulement après la finale du Masters de Londres, qui avait entériné - pour 2016- la passation de pouvoir entre Djokovic et le Murray, le Britannique n'a pas confirmé la nouvelle hiérarchie, samedi, en finale du tournoi de Doha. Jamais numéros 1 et 2 mondiaux ne s'étaient affrontés si tôt dans une saison, et le niveau de jeu affiché par les deux hommes a été sublime.

Après une semaine délicate au Qatar, Novak Djokovic, avec un service retrouvé, a su dompter l'Ecossais, qui voit sa série de victoires s'arrêter à vingt-huit (6-3, 5-7, 6-4). A une semaine du début de l'Open d'Australie, le duel entre les deux hommes est bien lancé.