L'Algérie a été élue pour un mandat de trois années (2014-2017) comme membre titulaire du conseil d'administration du Bureau International du Travail (BIT), indique hier un communiqué du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale. "L'Algérie vient d'être élue pour un mandat de trois années (2014-2017), comme membre du conseil d'administration du BIT, structure tripartite regroupant des délégués gouvernementaux, employeurs et syndicaux, et ce au cours des travaux de la 103ème Conférence Internationale du travail (CIT) qui se déroulent à Genève en Suisse", précise la même source.

Le ministère a ajouté que "l'Algérie, qui a obtenu 240 voix, est classée à la première place au titre des gouvernements au niveau africain et deuxième au titre du même groupe gouvernemental au niveau mondial". Elle sera ainsi représentée au sein du conseil d'administration du BIT en tant que membre titulaire, au titre des membres gouvernementaux ainsi qu'au titre des membres employeurs.

"Cette performance permettra de continuer à porter la voix de l'Algérie au sein de cette organisation internationale, ainsi que d'engager de nouvelles actions de coopération dans le cadre du programme de renforcement des capacités initiées par l'organisation, en direction de ces mandants", a-t-on souligné.

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Mohamed El Ghazi, participe aux travaux de la 103ème session de la CIT depuis jeudi dernier, à la tête d'une délégation tripartite. Durant la journée du jeudi dernier, M. El Ghazi a eu des entretiens avec M. Guy Ryder, Directeur général du BIT, qui a tenu, à l'occasion, à féliciter l'Algérie pour son élection en tant que membre permanent du conseil d'administration du BIT. M. El Ghazi a eu également des entretiens avec plusieurs autres personnalités et des ministres chargés du travail représentants de plusieurs pays, notamment, des pays arabes, africains et asiatiques.

Pour rappel, outre son intervention en séance plénière, vendredi, le ministre aura des entretiens avec plusieurs autres personnalités, à l'instar de M. Ahmed Mohamed Luqman, Directeur général de l'Organisation Arabe du Travail (OAT), et d'autres ministres représentant des pays arabes, africains et asiatiques.

Il est à rappeler que le Conseil d'administration est l'Organe exécutif de l'OIT qui prend des décisions liées à la politique du BIT. Parmi ses prérogatives, il fixe l'ordre du jour de la Conférence internationale du travail, adopte le programme et le budget de l'Organisation et élit le directeur général.


Le Maghreb. 08.06.2014