Par Hakim Lalam

Que doit faire Rachid Nekkaz maintenant quil a
les preuves attestant des biens immobiliers de
Sadani Paris ? Ne surtout pas
les confier son frre et son fourgon !

Si je comprends bien Sellal, et si Sellal a bien compris celui qui la missionn, il faut en faire encore plus en direction des Frres des Montagnes. Ce qui a t fait et qui est sobrement appel Rconciliation acte I doit maintenant tre prolong par un second acte. Sellal ne prcise pas le scnario de cette Rconciliation acte II. Mais voir celui de lacte I, les largesses trs largement larges accordes aux frres hirsutes, il est ais dimaginer ce que sera cette suite. Comme par exemple la dcimetirisation de nos victimes du terrorisme. Oui ! La dcimetirisation. Il faut dterrer nos morts, dloger Katia Bengana, Djaout, Benhamouda et tous les autres de leurs tombes, parce quindus occupants dun espace public rcuprer. Comme on a dgourbis on peut tout aussi bien dcimetiriser. Aux familles des dlogs de trouver quelque autre trou o replonger htivement les restes des leurs. Sans tapage. Sans publicit. Et sans grognement. Pour ne pas incommoder les Frres des maquis reposant enfin dans des cimetires dignes de leurs combats hroques contre la vermine dmocrate. On peut aussi aller plus loin en termes demplois. Oui ! Ce qui a t fait, la rintgration des Frres scies dans leurs postes dorigine avec rcupration de leurs droits la couverture sociale et une reprise actualise de leurs calculs de carrire, cest certes un dbut, mais a manque daudace. On peut donc trs srieusement concevoir quils soient rintgrs, mais des postes de direction, de haute direction, avec la cl, de manire rtroactive, une sanction exemplaire lencontre de leurs anciens dirigeants qui les auraient licencis ou dnoncs lautorit comme terroristes. Cette mesure saccompagnerait bien videmment de crmonies officielles au cours desquelles les Frres rintgrs seraient honors en prsence obligatoire de tout le personnel de lentreprise, y compris celles et ceux parents de victimes directes des rintgrs. Vous me suivez toujours ? Il le faut bien ! Car la Rconciliation Acte II doit aller loin, trs loin, au-del mme de ce que votre esprit dj bouillonnant peut imaginer. Pourquoi ne pas accepter comme allant de soi, voire mme banale lide de grands procs. Oui ! Des tribunaux gants o les victimes du terrorisme viendraient devant prtoire et juges demander pardon, humblement pardon davoir eu loutrecuidance de se faire gorger par les Frres aux yeux de biche souligns au khl ? Ne riez pas ! Ne riez surtout pas ! Nont le droit de rire que les nafs attards qui riaient hier encore lide quun jour Madani Mezrag soit invit au Palais pour discuter de la future Constitution. Ne riez pas, Allah Yerham Babakoum ! Moi, je ne ris plus depuis longtemps. Je fume juste du th pour rester veill ce cauchemar qui continue.
H. L.