Fichier joint 244 CONFIDENTIALITÉ – Avec iOS 8, Apple a revu sa politique de confidentialité des données de ses clients. Il est désormais impossible pour la société d'accéder à leur mots de passe. Une situation critiquée par les agences de renseignement américaines.

iOS 8 est-il trop sécurisé ? C'est en tout cas l'avis du FBI, de la NSA ou encore de la CIA. Avec son nouveau système d'exploitation, livré par défaut sur tous les nouveaux iPhone 6, Apple a mis en avant son impossibilité d'accéder aux données personnelles de ses utilisateurs. A priori une bonne nouvelle pour ses clients, mais beaucoup moins bonne pour les autorités américaines.

"C'est un moyen pour certaines personnes d'agir au-dessus des lois", a même déclaré James Corney, le patron du FBI. "Cela prendrait plus de 5 ans et demi pour essayer toutes les combinaisons de mots de passe", précise-t-il même au Time. Un autre responsable, cité anonymement par le New York Times, explique quant à lui que les terroristes pourraient également profiter de ces mesures de sécurité : "c'est comme une publicité qui dirait "voilà comment éviter la surveillance, même légale".

Apple ne peut pas accéder aux données personnelles de ses clients

Il y a quelques jours, le PDG d'Apple, Tim Cook, annonçait effectivement dans un talk-show américain qu'Apple ne tirait pas ses revenus de l'exploitation des données personnelles de ses clients. Un moyen également de se démarquer de Google.
"Nous ne lisons pas vos e-mails, ni vos iMessages", martelait alors Tim Cook. "Même si le gouvernement nous assigne à comparaître pour obtenir votre iMessage, nous ne pouvons pas le fournir. C’est chiffré et nous n’avons pas la clé", précisait-il. Un message qui était relayé quelques jours plus tard par une nouvelle rubrique sur le site d'Apple, détaillant tous les systèmes mis en œuvre par la société pour sauvegarder la vie privée de ses clients. Ces derniers seront ravis, les autorités américaines semblent l'être beaucoup moins.