Nairo Quintana continue de grimper: à 26 ans, le Colombien a conquis dimanche le Tour d'Espagne en dominant pour la première fois sur trois semaines le Britannique Chris Froome, triple vainqueur du Tour de France, dont il sera l'adversaire principal en juillet prochain.

Désormais, il ne lui manque plus que la Grande Boucle. Après le Tour d'Italie en 2014, le petit grimpeur de l'équipe Movistar est devenu le premier coureur colombien à compter deux grands Tours à son palmarès. Et le deuxième à remporter la Vuelta, près de 30 ans après le mythique Lucho Herrera en 1987.
Devant une importante diaspora colombienne venue l'encourager dans les rues de Madrid, Quintana a franchi la ligne en levant les bras au milieu du peloton, paré de son maillot rouge de leader et d'un cuissard assorti.
Le Colombien a été classé dans le même temps que le vainqueur du jour, le Danois Magnus Cort Nielsen (Orica-BikeExchange), lauréat de sa deuxième étape dans cette Vuelta après celle de jeudi.
Et Quintana a pu, enfin, savourer. "C'est un sentiment génial, très spécial, c'est un rêve devenu réalité", a-t-il commenté, troquant son habituelle impassibilité pour un franc sourire. "C'est une victoire importante du fait du cadre, des acteurs et des adversaires présents."