Stan Wawrinka a poursuivi son invincibilité en finales de Grand Chelem, en remportant celle de l'US Open. Après l'Australie 2014 et Roland-Garros 2015, il remporte son 3e titre dans un Majeur en autant de finales. Face à lui, le N.1 mondial, Novak Djokovic, a encore dû s'avouer vaincu 6-7 (1/7), 6-4, 7-5, 6-3. Et ce n'est pas la première fois que le Suisse barre la route d'un titre au Serbe.

En 2006, Stan Wawrinka avait privé Novak Djokovic de son deuxième titre en carrière sur le circuit, à Umag. En 2014, il l'avait empêché de poursuivre sa quête d'un inédit (dans l'ère Open) quadruplé à l'Open d'Australie en le battant en quarts de finale avant de s'y imposer. En 2015, il lui avait chipé avec autorité la victoire à Roland-Garros, dans le seul tournoi du Grand Chelem qui manquait alors à son palmarès. Ce soir, à New York, le Suisse lui a de nouveau brisé un rêve. Tenant du titre, le Serbe visait en effet son premier doublé à l'US Open, et ainsi faire comme un Pete Sampras (auteur du doublé en 1995-1996), un Patrick Rafter (1997-1998), ou encore un Stefan Edberg (1991-1992) ou un Jimmy Connors (1982-1983). Avec trois titres à New York, il égalait également Ivan Lendl, titré trois fois ici dans l'ère Open.