L’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) a présenté hier un rapport spécial sur les investissements mondiaux dans l’énergie. Elle y détaille ses projections des investissements nécessaires d’ici à 2035. Nous vous délivrons les principaux enseignements de ce rapport.

Plus de deux tiers des investissements consacrés aux énergies fossiles

En 2013, plus de 1 600 milliards de dollars ont été investis pour assurer l’approvisionnement mondial en énergie.

Près de 1 100 milliards de dollars ont été dédiés à l’ensemble des énergies fossiles (charbon compris) en intégrant les investissements dans le transport, le raffinage et la production électrique de ces ressources. Sur ce total, environ 700 milliards de dollars ont été consacrés à l’exploration et l’exploitation de pétrole et de gaz naturel.

Près de 250 milliards de dollars ont par ailleurs été investis dans les énergies renouvelables, soit plus de 4 fois plus qu’en 2000 mais 50 milliards de moins qu’en 2011.

Rapportés à la période 2000-2013, les investissements mondiaux dans l’énergie se sont élevés en moyenne à 1 230 milliards de dollars par an. La production et le transport d’électricité absorbent presque 39% de ce total (479 milliards par an).

59% d'investissements futurs pour maintenir les niveaux de production

L’AIE estime à plus de 40 000 milliards les investissements nécessaires sur la période 2014-2035 pour satisfaire la demande énergétique mondiale. Sur ce total, près de 59% des futurs investissements permettront uniquement de maintenir les niveaux actuels de production en modernisant ou en remplaçant les sites actuels de production. De plus, près de 8 000 milliards devraient être investis dans des actions d’efficacité énergétique, essentiellement dans le secteur des transports.

L’AIE rappelle par ailleurs que la majorité des ressources énergétiques mondiales sont détenues par les États (entreprises nationales au Moyen-Orient, en Amérique du Sud, en Russie, etc.). Elle souligne par ailleurs la responsabilité des pouvoirs publics de lancer des signaux favorables aux investissements.

Notons que des investissements plus lourds encore (près de 53 000 milliards de dollars d’ici à 2035) seraient nécessaires pour éviter une augmentation de la température mondiale de plus de 2°C d’ici à la fin du siècle.

Connaissance des Énergies vous propose ci-dessous une infographie récapitulant les investissements à venir d’ici à 2035.

Investissements dans l'énergie
Pétrole
Les investissements nécessaires dans le secteur pétrolier d'ici à 2035 sont évalués par l'AIE à 13 724 milliards de dollars. (©photo)
Special report : World energy investment Outlook, AIE