Estimes 309 millions de dollars (25 Mds de DA), les dettes contractes par les tablissements hospitaliers auprs de la pharmacie centrale des hpitaux (PCH) et de linstitut Pasteur dAlgrie (IPA) seront effaces, a affirm aujourdhui le ministre de la Sant, de la population et de la rforme hospitalire, Abdelmalek Boudiaf.

Au cours de sa visite dans la wilaya de Biskra, le ministre, aprs avoir procd linauguration de nouveaux services et linspection de plusieurs projets en chantier, sest exprim sur plusieurs questions ayant trait son secteur lissue dune confrence de presse et parmi les sujets abords, les crances de la pharmacie centrale des hpitaux (PCH) et de linstitut Pasteur dAlgrie (IPA) auprs des hpitaux publics. Il a annonc, ce propos, leffacement prochain de ces dettes, prcisant que cette dcision a t prise sur instruction du Premier ministre.

Au mois de janvier dernier, le directeur gnral de la PCH, M. Mhamed Ayad avait estim les crances auprs des hpitaux plus de 407 millions de dollars (37 Mds de DA) dont 210 millions de dollars (17 Mds de DA) reprsentent les factures impayes durant la seule anne 2013. Selon lui, ces crances sont passes de 21% en 2012 26% en 2013. Le recouvrement de ces montants permettra la PCH dassumer ses missions sans recourir aux crdits bancaires, avait affirm alors M. Ayad.

Rpondant une question relative aux mesures destines scuriser davantage les tablissements hospitaliers, M. Boudiaf a indiqu que le renforcement du dispositif de scurit vient dtre entam avec, notamment, linstallation de camras de surveillance dans les diffrentes structures de sant. Il a mis en exergue, ce propos, lapport de ce procd dans la dissuasion de potentiels agresseurs.

Le ministre a galement annonc des mesures incitatives, des rmunrations encourageantes et la gratuite des dplacements des praticiens, en loccurrence, afin, dit-il, de consolider la concrtisation des conventions signes par les hpitaux du nord du pays sengageant renforcer les structures de sant des Hauts Plateaux et du sud par des mdecins spcialistes.

Par ailleurs, M. Boudiaf a fait savoir qu la suite des sollicitations des partenaires sociaux, la tutelle a dcid le prolongement dun mois de la dure arrte pour lenrichissement de la loi sur la sant.


Salima Z. 14.09.2014