Selon Ria Novosti, le "Vladivostok"premier BPC de classe Mistral construit pour la Russie en France, effectuera sa première sortie en mer avec 200 marins russes à bord dans la nuit de vendredi à samedi.

Les Russes, n'en doutons pas ne joueront pas à la belle en imitant les israéliens qui en cours de manœuvre,en 1967 avaient fui de Cherbourg, à bord des vedettes lance missiles construites pour eux et qu'un général gâteux avait mis sous embargo. Le massacreur de Tchéchènes qui a 400 marins à Saint Nazaire, par cette manœuvre est certain de récupérer le navire qu'il a déjà payé. La prétendue suspension de la livraison annoncée par Hollande n'est que le cinéma d'un homme politique de second rang qui rêve de grandeur.