Les routes sont, toujours, aussi meurtrires. 91 personnes sont mortes et 1.084 autres ont t blesses dans des accidents de la route, durant la dernire semaine, travers le territoire national. C'est ce que rvle un bilan des services de la Gendarmerie nationale, tabli durant la priode du 2 au 8 septembre.

Le bilan le plus lourd a t enregistr dans la wilaya de Boumerds, avec 22 accidents, suivie de celles d'Oran (21) et Bouira (19), dtaille le communiqu. Et de rappeler les principales causes de ces accidents, notamment l'excs de vitesse, les dpassements dangereux, les mauvaises manoeuvres, le non respect de la distance de scurit et le manque de vigilance des pitons.

COMMENT ARRETER L'HECATOMBE ?

La direction gnrale de la Sret nationale (DGSN) vient de crer une nouvelle brigade de scurit routire (BSR) , titre exprimental, dans la capitale, avec pour objectif de rprimer les infractions gnratrices d'accidents commises en circulation, notamment les manoeuvres et dpassements dangereux, le non respect des distances de scurit, la circulation des poids lourds sur la voie de gauche , avaient indiqu des responsables de la direction de la Scurit publique (DSP), dernirement. Et de prciser que ces effectifs, qui seront astreints au port de l'uniforme, volueront bord de vhicules et motos banaliss , situation qui confrera, ont-t-ils expliqu, un effet de surprise leur action et modifiera le comportement des usagers, lesquels se sentiront, continuellement, surveills et exposs une action d'interception de la verbalisation .
l'expression