Le prsident de la rpublique, M. Abdelaziz Bouteflika, a instruit les diffrents services de scurit (gendarmerie, police, DRS) de mettre fin aux coutes tlphoniques illgales a appris Algrie1 dune source scuritaire.

La directive initie par le prsident prcise que les coutes doivent tre dornavant inities uniquement par la justice et lautorit administrative.


Pour tre lgale, lcoute doit ncessiter une autorisation judiciaire pralable ordonne par un magistrat ou un juge dinstruction ou bien une autorisation administrative ordonne par le Premier ministre.
La directive prsidentielle prcise quune coute administrative ou judiciaire nest possible que dans des situations prcises et pour une dure limite.


Dans les dmocraties dveloppes qui revendiquent le respect de la Loi et des Droits fondamentaux, ainsi que la vie prive de leurs citoyens, cette pratique rpute contraire au principe du secret de la correspondance- fait que lcoute est strictement encadre et contrle.


Cette dcision du prsident sera certainement bien apprcie par les citoyens dautant que les coutes taient, de notorit publique, le plus souvent sauvages. La mme source nous a prcis que lanarchie avait atteint un tel point que mme des maitresses de responsables ou de copains taient coutes leur insu.


Le prsident de la rpublique continue ainsi de marquer de son empreinte la dmocratisation de la vie politique en Algrie en poursuivant ldification dun Etat civil travers un certain nombre de mesures comme la suppression du service de la police judiciaire du Dpartement du renseignement et de la scurit (DRS) ce qui a mis fin aux enlvements de cadres et autres citoyens qui disparaissaient subitement pendant des jours et des semaines et qui ensuite sont pour les plus chanceux dposs devant une gendarmerie ou un poste de police et pour les autres librs en pleine nature et encagouls.


Lautre mesure qui fera date et qui est minemment dune grande porte est davoir mis fin lutilisation abusive de linterdiction de sortie du territoire national (ISTN) qui tait tablie pour un oui ou pour un non et souvent utilise pour des rglements de compte. Cette mesure sera dornavant excute uniquement par un juge autrement dit seule la justice pourra prononcer une telle mesure

source : algerie1