Pékin a enregistré en août un nouvel excédent commercial record, à 49,8 milliards de dollars, marqué pour le deuxième mois consécutif par une baisse des importations. Ce qui confirme le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Pékin ne parvient pas à reprendre son souffle. La Chine a enregistré en août un nouvel excédent commercial record, à 49,8 milliards de dollars, marqué pour le deuxième mois consécutif par une baisse des importations. Celles-ci ont cédé 2,4% sur un an, à 158,6 milliards de dollars, après avoir déjà baissé de 1,6% en juillet, selon les chiffres des douanes publiés lundi.

Un ralentissement avéré
Ces résultats contredisent les prédictions d'une hausse de 2,7% des importations avancées par les experts interrogés par le Wall Street Journal, et confirment le ralentissement de la deuxième économie mondiale.


Les exportations ont pour leur part augmenté de 9,4% sur un an, à 208,5 milliards de dollars. Si la croissance des exportations le mois dernier a ralenti par rapport au gain de 14,5% enregistré en juillet, elle reste supérieure aux attentes des experts (+9,2%).

Record battu

A 49,8 milliards de dollars, l'excédent commercial améliore encore le précédent record du mois de juillet (47,3 milliards de dollars), qui avait été quasiment multiplié par trois par rapport à 2013, alors que les experts du Wall Street Journal tablaient sur un chiffre médian de 42 milliards de dollars.

Aussi, selon les analystes, Pékin devrait vraisemblablement adopter de nouvelles mesures pour soutenir la croissance.

la tribune