Le vieillissement démographique, qui n’épargne plus les pays émergents, va contribuer à réduire significativement la croissance économique mondiale sur les 2 prochaines décennies, prévient jeudi l’agence de notation Moody’s Investors Service. En raison de ce phénomène irréversible, les taux de croissance économique annuelle vont décliner de 0,4 point sur la période 2014-2019 puis de 0,9 point entre 2020 et 2025 par rapport au taux moyen de croissance annuelle de 2,9% obtenu entre 1990-2005, selon un rapport de l’agence américaine qui s’est fondée sur un échantillon de 33 économies matures et 22 marchés émergents.

Pour arriver à cette conclusion, l’agence observe que le vieillissement de la population aura des effets négatifs sur la main d’oeuvre mais aussi sur le taux d’épargne des ménages, comme sur la productivité et l’investissement. La population mondiale en âge de travailler augmentera presque moitié moins vite d’ici à 2030 que lors des 15 années précédentes (de 13,6% contre 24,8% entre 2000 et 2015), estime Moody’s. Et tous les pays, à l’exception d’une poignée située en Afrique, vont être confrontés soit à un déclin, soit à une croissance ralentie de leur population en âge de travailler, souligne le rapport. 16 pays verront même leur population en âge de travailler diminuer de plus de 10% d’ici à 2030, détaille Moody’s.

infomédiaire