DR





Après avoir laissé entendre qu’ils n’en viendraient peut-être pas à bout, les crackers chinois de 3DM semblent avoir trouvé un moyen de briser les verrous numériques qui empêchent le piratage de titres comme FIFA 16, Just Cause 3 ou le dernier Tomb Raider.

Sur le front du piratage vidéoludique, l’année 2016 commençait de manière tonitruante. Bird Sister, la chef des crackers chinois de 3DM, annonçait il y a quelques semaines que son équipe avait toutes les peines du monde à venir à bout de la dernière version des verrous numériques de la société autrichienne Denuvo, qui empêchent la copie de jeux récents comme Just Cause 3, Fifa 16 ou encore Rise of the Tomb Raider.
Un combat compliqué, mais pas perdu

Elle indiquait même que d’ici un ou deux ans, le déplombage de jeux vidéo pourrait bien devenir impossible ou tellement complexe qu’il ne serait plus possible de venir à bout de ces cadenas numériques assez facilement pour que cela soit rentable. Il faut dire que la nouvelle protection de Denuvo tenait depuis bien plus longtemps que ces prédécesseurs.
Or, tout récemment, la même Bird Sister a laissé entendre que son équipe a non seulement continué à travailler sur ce dossier mais aussi... atteint le graal. « 3DM annoncera bientôt que nous avons une solution au tout dernier chiffrement Denuvo, utilisé pour des jeux comme Fifa 16, Just Cause ou Tomb Raider », écrit-elle avant de préciser : « nous faisons cette annonce car de nombreux joueurs pensent que nous avons abandonné nos tentatives de crack à cause de problèmes techniques, mais nous allons prouver que ce n’est pas le cas ». « Les mesures de protection n’ont pas eu raison de nous », continue la chef des crackers chinois.
Tout n'est pas clair

Certains points sont tout de même surprenants. Tout d’abord, cette déclaration demande évidemment à être vérifiée par les faits. Autrement dit, il va falloir que les cracks soient produits en ligne et disponibles pour qu’on soit sûr de ses dires. Ensuite, à en croire TorrentFreak, quand le crack sera rendu public – s’il l’est – 3DM ne s’attribuera pas ce succès. Bizarre, vous avez dit bizarre ? « Bien entendu, ce ne sera pas un titre de gloire de 3DM ou une distribution officielle », écrit Bird Sister, assez mystérieuse… D’autant plus qu’elle annonçait sur les forums de 3DM il y a quelques jours que son équipe se préparait à prendre une année sabbatique, loin de la scène du crack, pour voir quel effet cette absence pouvait avoir sur le marché des jeux vidéo.