Une molcule synthtique utilise du sel pour dclencher lautodestruction de cellules cancreuses

Une quipe de chercheurs internationaux a dvelopp une molcule capable de dclencher la mort des cellules cancreuses en transportant du chlorure dans les membranes cellulaires cancreuses. La molcule dverse le sel dans les cellules, ce qui enclenche leur autodestruction, et ce qui pourrait ouvrir la voie de nouveaux types de mdicaments anti-cancreux.
Leffort international regroupe des chercheurs du Royaume-Uni, du Texas et de la Core du Sud qui ont collabor llaboration dun transporteur ionique synthtique avec une charge utile de chlorure. Une fois quil atteint les cellules cancreuses, le chlorure interagit avec le sodium dans les membranes des cellules et entrane leur disparition.

Ce travail montre comment les transporteurs de chlorure peuvent travailler avec les canaux de sodium dans les membranes cellulaires afin de provoquer un afflux de sel dans une cellule, souligne le professeur Phillip Gale de lUniversit de Southampton, un des co-auteurs de ltude. Nous avons constat que nous pouvions dclencher la mort cellulaire avec du sel.
La survie des cellules dans le corps humain est tributaire de la rgulation des ions lintrieur de leurs membranes. La rupture de lquilibre entre elles provoque lautodestruction via un processus dnomm apoptose, un mcanisme quutilise le corps pour liminer les cellules dangereuses ou endommages.
Nous avons vu lapoptose tre la base dun certain nombre defforts de recherche sur le cancer. Le plus rcent tant un nanodispositif dADN masqu qui chappe au systme immunitaire du corps pour se concentrer sur des cellules de leucmie et lymphome afin dactiver leur suicide . La molcule de chlorure de transport est la premire dmontrer les effets du sel sur les cellules cancreuses, cependant, les chercheurs affirment galement quelle pourrait apporter des avantages aux personnes souffrant de fibrose kystique.
La molcule agit en se liant des ions de chlorure dans les membranes de la cellule. Elle attire sur les canaux sodiques de la membrane, crant ainsi une couverture entourant lion et lamenant se dissoudre.
Les chercheurs ont dabord trouv que cela tait efficace dans un modle avec une membrane artificielle, une quipe de lUniversit de Yonsei en Core du Sud a alors test son efficacit dans des cultures de cellules cancreuses humaines.
Un rsultat important est que lquilibre ionique de la cellule a t interrompu avant la mort de la cellule, plutt que rsultant de lapoptose, ce qui indique quil sagissait bien la charge utile de chlorure qui provoquait sa mort.
Nous avons donc ferm la boucle et montr que ce mcanisme dafflux de chlorure dans la cellule par un transporteur synthtique dclenche lapoptose, a dclar le professeur Jonathan Sessler de lUniversit du Texas et lun des co-auteurs de ltude. Cest intressant, car cela montre la voie vers une nouvelle approche du dveloppement de mdicaments anticancreux.
Lune des complications que les chercheurs devront surmonter pour que leur molcule soit utilise dans le traitement du cancer est limiter des cellules cancreuses. En ltat, la molcule dclenche la mort aussi bien des cellules cancreuses et que celles en bonne sant, de sorte que lquipe aura besoin de modifier le transporteur synthtique pour se lier uniquement aux plus cancreuses.

http://www.southampton.ac.uk/mediacentre/news/2014/aug/14_149.shtml#.U-4aZ2PfjwO