Des gigaoctets de donnes ont t subtiliss dans au moins cinq banques amricaines, au travers dune attaque coordonne dont l'instigatrice pourrait tre la Russie. Des banques europennes seraient galement en ligne de mire.


Les systmes informatiques de JP Morgan Chase et au moins quatre autres banques amricaines ont t infiltrs rcemment, avec la cl une perte de plusieurs gigaoctets de donnes sensibles. De grandes banques europennes pourraient galement avoir subi des attaques similaires. Il sagit donc dune opration coordonne sur lensemble dun secteur conomique.
Linformation a t rvle par la presse amricaine, en particulier Bloomberg et USA Today. Le FBI mne lenqute pour tenter didentifier les hackers. La police fdrale souponne derrire ces attaques le gouvernement russe, qui pourrait vouloir se venger suite aux sanctions conomiques imposes par les pays occidentaux. Certains lments de lattaque, comme son degr de sophistication, semblent pointer dans cette direction.
Toutefois, peu de dtails techniques ont t rvls ce jour. Les hackers se sont appuys, entre autres, sur une faille zero-day dans lun des sites web grs par les banques cibles. Ils ont mis la main, entre autres, sur des fichiers appartenant des directeurs et des donnes sur les clients. Lattaque contre JP Morgan Chase sest droule en aot dernier.