HGST annonce le SSD « le plus rapide du monde » et de nouveaux FlashMAX

Des millions d'IOPS avec une latence proche de la microseconde

HGST vient d'annoncer une nouvelle gamme de SSD orientée vers les professionnels : les FlashMAX III. Disposant d'une interface PCIe 3.0 x8, ses débits peuvent atteindre 2,7 Go/s en lecture et 1,4 Go/s en écriture. Dans le même temps, le constructeur précise qu'il exposera le « SSD le plus rapide du monde » lors du Flash Memory Summit qui ouvrira ses portes demain.
FlashMAX III : PCIe 3.0 x8, 2,7 Go/s en lecture et jusqu'à 549 000 IOPS

HGST propose depuis longtemps déjà des SSD au format PCI Express destinés aux entreprises : les FlashMAX. Après les versions II exploitant du PCI Express 2.0 x8, le fabricant cède aux sirènes du PCI Express 3.0 x8 pour les FlashMAX III. Côté débits, pas de changement en lecture avec 2,7 Go/s maximum, tandis qu'en écriture on passe de 1 à 1,4 Go/s, une différence non négligeable.

Mais la principale nouveauté est à chercher du côté des IOPS qui explosent en lecture sur des fichiers aléatoires de 4 ko. En effet, il est question 549 000 contre 343 000 auparavant. En écriture par contre, il n'y a que peu de changements (57 000 à 59 000). Disponibles dans des capacités de 1100, 1650 et 2200 Go, les FlashMAX III disposent tous les trois d'une garantie de cinq ans. Le prix n'est pas communiqué, mais nul doute qu'il sera certainement à la hauteur des prestations des SSD.

HGST présentera cette semaine le « SSD le plus rapide du monde »

Mais ce n'est pas la seule annonce de HGST à la veille de l'ouverture du Flash Memory Summit. Pour rappel, ce salon se déroule chaque année à Sant Clara. C'est l'occasion pour les fabricants de tout poil de présenter leurs dernières trouvailles. Cette année, le constructeur n'y va pas avec le dos de la cuillère en annonçant rien de moins que le « SSD le plus rapide du monde ».

Très avare en détail, le HGST se contente d'annoncer que son SSD permettra d'atteindre 3 000 000 IOPS en lecture aléatoire de fichiers de 512 bytes, là où on parle la plupart du temps de fichiers de 4 ko, difficile d'établir une comparaison donc.

HGST annonce avoir développé pendant plusieurs années un nouveau protocole ainsi que de nouvelles puces de NAND Flash afin de diminuer drastiquement la latence. Il est ainsi question d'une microseconde sur des petits blocs aléatoires (taille non précisée) : « pour atteindre des temps de latence proches de 1 µs, HGST a conçu, en collaboration avec des chercheurs de l’université de San Diego en Californie, un nouveau protocole de communication. Ce protocole d’interface a été présenté au début de l’année à l’occasion de la conférence Usenix 2014 dédiée aux technologies de fichiers et de stockage (FAST) ».

Quoi qu'il en soit, ce nouveau SSD ainsi que les FlashMAX III seront exposés pendant le salon Flash Memory Summit, on devrait donc en savoir un peu plus à ce moment-là. On regrettera par contre que le fabricant ne s'intéresse toujours pas vraiment au grand public, en dehors du marché des disques durs.