Le texte interdisant la publicité sur les chaînes publiques pendant les programmes jeunesse a été adopté par l'Assemblé Nationale.C'est grâce à une Assemblé vide que le groupe écologiste a réussi à faire passer ce texte alors que le PS et le gouvernement y était opposé. Un échec pour la ministre de la Communication Fleur Pellerin qui n'a pourtant cessé de plaider pour le Service Public, en vain. Selon elle, le groupe France Télévisions perdra encore 15 à 20 millions de revenus publicitaires, alors qu'il a déjà perdu 100 millions d'euro entre 2010 et 2014.Si le texte est définitivement adopté (après en mise en conformité de celui-ci), la suppression de la publicité pendant les programmes destinés aux enfants de moins de douze ans, ainsi que durant les 15 minutes qui les précèdent et qui les suivent entrera en effet à partir du 1er janvier 2018.