AEROLIA vient de signifier son intention dimplanter une unit de composants d avions Airbus au Maroc. Linvestissement de 40 millions deuros, avec la cl la cration de 500 postes demploi dans une premire phase, devait, initialement, tre ralis en Tunisie.

Au-del de cette annonce, il faudrait voir et prvoir une sortie en douce dAEROLIA de Tunisie et surtout un revirement stratgique du groupe EADS (Airbus) qui avait pourtant choisi, au milieu des annes 2000, la destination Tunisie pour dlocaliser, ou localiser, une partie de sa production. Ce choix, rappelons-le, nest pas une simple dcision de la direction dAEROLIA mais bien une action rflchie du groupe EADS qui avait, durant un pass rcent, choisi Tunis comme site de production privilgi de ses composants en Afrique du Nord.

Une dcision mrement rflchie, prise lissue dun long processus de slection, qui sanctionnait positivement une dfense acharne du site Tunisie par les pouvoirs publics de lpoque qui avaient affront, entre autres, le dossier de la destination Maroc avant de simposer. Juste aprs la Rvolution, la destination Tunisie tait encore lordre du jour puisque la Tunisie avait offert une image dune rvolution soft, au parfum de jasmin, qui pouvait ne pas exister dans dautres contres, y compris au Maroc. Lide dfendue alors, y compris par les responsables du groupe, se basait sur le fait que la Tunisie avait dj cuv son vin et que les autres pays, encore calmes , allaient rapidement tre contamins par la fivre rvolutionnaire sans que le jasmin ne soit garanti.

Des grvistes sciant la branche sur laquelle ils sont assis

Or, trois annes aprs, la rvolution sest enlise et a t double dune course aux abmes grce des revendications sociales sans bornes et une quasi-absence de lEtat. La goutte qui a fait dborder le vase est le lock-out de cinq jours qua connu au mois de mars dernier le site dAEROLIA Mghira, dans la banlieue de Tunis, durant lequel, le site a perturb les chanes de production de la maison mre et a offert une image peu encourageante pour le futur du site Tunisie.

Labsence dune vision stratgique aussi bien de lEtat que de ceux qui ont dirig et tenu le lock-out a fini par rorienter le nouveau projet vers le Maroc. Ainsi vouloir tout avoir immdiatement, les grvistes de Mghira, sils ont obtenu gain de cause sur leurs revendications ont, nanmoins, condamn pour des annes sinon, irrmdiablement, la destination Tunisie et certainement sci la branche sur laquelle ils taient assis mme si le service de communication de la socit justifie sa nouvelle destination par une variation de ses sources dapprovisionnement (! )

Du cte de la Place Mohamed-Ali et de la Kasbah, lexemple AEROLIA Tunisie devra tre longuement rumin car il constitue un signe ngatif fort pour tous les IDE et mme toutes les socits dj implantes en Tunisie, vivement agaces, pour ne pas dire plus, qui voient leurs marges grignotes en supportant, de surcrot, un climat social pourri par une baisse de la productivit assortie de revendications dmesures sans que personne ny mette le hola ! Et ne siffle la fin de la rcration.

En termes de cration demplois, notamment ceux des diplms du suprieur, il faudra repasser, tout comme il faudra repasser pour les emplois existants qui resteront dsormais tributaires de nouvelles actions sociales de type lock-out pour clore dfinitivement ce chapitre et la parenthse AEROLIA en Tunisie. Et dire que lon parle au gouvernement, lANC, lUtica et lUgtt, dun nouveau modle de dveloppement orient vers des industries possdant plus de valeur ajoute ( !).

- l'conomiste Maghrbin