Les quilibres budgtaires demeurent sous la pression des dpenses publiques toujours importantes et de recouvrement fiscaux en dclin. Toutefois, les chiffres publis par le ministre des Finances concernant la situation des grands agrgats au 30 juin 2014 dnotent une lgre amlioration par rapport au premier trimestre de lanne en cours.


Cela dit, si la direction de la prvision et des politiques sous tutelle du dpartement de M. Djellab voquait il y a quelques semaines un recul de 20% de la fiscalit ptrolire enregistr au 30 avril dernier, les indicateurs globaux pour le premier semestre ne font plus tat que dun recul dun peu plus de 10 % des recouvrements de la fiscalit ptrolire, lesquelles passent dun peu plus de 2086 milliards de dinars prs de 1870 milliards de dinars. Pour leur part, les recettes ordinaires ont volu de 3% en une anne.

Cela a induit en premier lieu une lgre contraction du dficit du Trsor public, lequel passe de 623 milliards de dinars enregistr au 30 avril 2014 600 milliards de dinars la moiti de lexercice en cours. Il nen demeure pas moins que lvolution des indicateurs a un impact non seulement sur les recouvrements globaux, mais aussi sur les plus-values verser sur le compte du Fonds de rgulation des recettes. Si les recettes budgtaires globales inscrivent une baisse de 5%, la plus-value verser au FRR passe de 470 milliards de dinars en juin 2013 292 milliards de dinars en juin 2014, soit un recul de plus de 37%.

Le rythme des dpenses se maintient quant lui un niveau lev, avec comme particularit une acclration des dpenses dquipements par rapport au fonctionnement. Cest ainsi que les dpenses dquipement ont inscrit une augmentation de 96% contre une hausse dun peu moins de 4% pour les dpenses de fonctionnement.

Il est utile de rappeler dans ce sens que la loi de finances pour 2014 table sur une stabilisation des dpenses de fonctionnement et une hausse des dpenses dquipement, lesquelles devraient crotre de plus de 15%, dans lobjectif de financer linvestissement public dans lindustrie, lducation et lhabitat. Celle-ci table dailleurs sur 2941,7 milliards de dpenses dquipement et 4714,5 milliards pour les dpenses de fonctionnement, pour un budgtaire de 3438 milliards. Le gouvernement table galement sur un objectif de croissance 10,4% des recettes budgtaires.

M. R.- Libert