Aux Etats-Unis, les autorits vont obliger Oracle revoir son processus de mise jour de scurit pour Java SE. Environ 850 millions d'ordinateurs sont concerns.

La FTC inflige une svre critique l'encontre d'Oracle. Aux Etats-Unis, l'autorit charge de rguler les relations commerciales entre professionnels et consommateurs estime que le groupe informatique doit revoir la manire dont il programme ses mises jour de scurit. La plateforme Java est directement concerne.

La Federal Trade Commission pointe du doigt le fait que certaines mises jour de scurit ne remplacent pas toujours les anciennes versions. Ces dernires restent donc installes sur un poste informatique et les failles qu'elles comportent demeurent exploitables. L'organisme reproche galement Oracle le fait que plusieurs patchs de scurit n'ont, par le pass, pas fonctionn.

Dans sa plainte (.pdf), la commission juge durement Oracle et considre que la firme a induit les consommateurs en erreur au sujet de la scurit fournie par les mises jour de Java, en particulier sur la version Standard Edition (Java SE), installe sur plus de 850 millions d'ordinateurs personnels .

Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 0258000003941372-photo-java-logo.jpg 
Affichages : 2 
Taille : 6.7 Ko 
ID : 2409

Oracle admet son erreur et va avertir les utilisateurs lorsqu'il programme la suppression d'une ancienne version vrole de Java SE. Le consommateur devra galement disposer de cette possibilit.