La radio numérique va franchir une nouvelle étape dans son développement en France dès 2016. Suite à la synthèse des contributions qu’il a reçu suite à une consultation publique lancée en juin dernier, et un calendrier prévisionnel, le CSA a adopté lors de sa réunion plénière du 9 décembre un calendrier pour poursuivre le développement de la RNT en France, 1 an et demi après son démarrage officiel à Paris, Marseille et Nice.


Plus précisément, ce calendrier indique les périodes prévues pour des mises en appel, et concerne plus d’une centaine d’allotissements locaux, et ce, à partir de début 2016. Comme prévu, Lille et Strasbourg seront parmi les premiers concernés. Pour cette dernière, la situation radiophonique est particulière, la bande FM étant partagée avec l’Allemagne, et ne propose qu’une offre de radios françaises limitée en FM par rapport aux autres villes. Voici les dates et allotissements concernés :


-1er trimestre 2016 : Lille, Lyon et Strasbourg
-3e trimestre 2016 : Nantes, Rouen et Toulouse-2017 : Bordeaux, et en 1er appel aris, Marseille, Nice
-2017 : Besançon, Orléans et Clermont-Ferrand
-2018 : Montpellier et 2e appel : Paris, Marseille, Nice, puis Rennes, Annecy et Toulon
-2019 : Reims, Metz et Amiens, puis Dijon, Caen et Pau
-2020 : Nancy, Brest et Saint-Etienne, puis La Rochelle, Grenoble et Bayonne
-2021 : Poitiers, Valence et Le Mans, puis Avignon, Nîmes et Angers
-2022 : Nevers, Tours et Limoges, puis Bourges, Perpignan et Périgueux
-2023 : Mont-de-Marsan, Cherbourg-Octeville et Bastia, puis Laval et Guéret