Discussion dans 'news du sat' créé par locktfr, Il y a un instant.
Outils de la discussion
Ne plus suivre la discussion




  • Connectélocktfr
    membre


    Inscrit:5 Octobre 2015Messages:237J'aime reçus:111Ratings:+177 / 0


    Dès le 14 décembre, la 27ème saison des marionnettes de Canal+ va débuter. Mais à quoi faut-il s'attendre ?



    Les Guignols de l'info sont devenus Les Guignols. Sauvés d'une possible disparition par une vague de soutiens qui avaient mobilisé jusqu'à l'Élysée, ils reviennent lundi en crypté dans une version moins féroce voulue par le nouveau patron de Canal+ Vincent Bolloré.

    Le nouveau générique, dévoilé par la chaîne ces derniers jours, donne le ton: parmi la myriade de marionnettes qui apparaissent, seulement trois représentent des Français (Gérard Depardieu, François Hollande et Jacques Chirac).


    Vincent Bolloré avait souhaité que Les Guignols nouvelle version soient davantage tournés vers l'international, la pop culture et le web. Les quatre plumes des sketchs avaient été remerciées dans la foulée.

    Après sa reprise en main de Canal+, l'homme d'affaires, qui reprochait à la chaîne un «abus de dérision», avait envisagé de remplacer par des humoristes cette émission emblématique, l'une des seules du paysage audiovisuel à aborder quasi-quotidiennement des sujets politiques, selon plusieurs médias spécialisés. Ces rumeurs avaient suscité un tel tollé, jusqu'à François Hollande qui avait estimé que «la caricature fait partie du patrimoine», que le magnat breton avait dû les démentir et promettre le maintien des marionnettes.

    «On a un peu délaissé le show business»

    Pour leur 27ème saison qui débutera lundi à 20H50, Les Guignols de l'info sont devenus Les Guignols, illustrant la volonté du patron de privilégier le divertissement. La politique française n'en sera pas pour autant délaissée, assure Yves Le Rolland, producteur des Guignols depuis plus de 20 ans.

    «Les quatre piliers des Guignols c'est la politique intérieure, la politique internationale, le sport et le show business. Et on a un peu délaissé le show business, la dernière marionnette qu'on a dû faire c'était Jean Dujardin», se défend-il.

    Il relativise également le niveau d'intervention de Vincent Bolloré: «Cela l'intéresse beaucoup comme téléspectateur mais il a autre chose à faire que de s'occuper des Guignols au jour le jour. Il a donné les grandes orientations, des moyens... Après la direction saura ce que les Guignols font, c'est normal depuis le début, le fonctionnement ne change pas», explique-t-il à l'AFP.

    Kim Kardashian fait son entrée parmi les Guignols

    Les grandes nouveautés
    Les quatre nouveaux auteurs, recrutés au terme d'un casting rassemblant 80 personnes supervisé par le patron en personne, sont issus des milieux du théâtre, du cinéma et de la télévision: Matthieu Burnel (qui a notamment écrit pour l'émission de Nicolas Canteloup et la série Un Gars, Une Fille), Nans Delgado (co-scénariste du film Lol), Cédric Clémenceau (Nos chers voisins) et Frédéric Hazan (chroniqueur dans l'émission de Marc-Oliver Fogiel).

    Parmi les marionnettes introduites dans la nouvelle saison: le candidat à la présidence américaine Donald Trump, le couple people Kim Kardashian et Kanye West, ou encore la spécialiste de la mode Christina Cordula. La marionnette de Vincent Bolloré, qui existe depuis février, fera également des apparitions selon l'actualité, précise le producteur.

    Donal Trump version latex

    Si la marionnette de Patrick Poivre d'Arvor, dit PPD, présentateur historique du pastiche de JT, a sauvé sa tête, il partagera son siège avec des versions en latex des journalistes Elise Lucet et David Pujadas.

    «Nous fabriquions sept ou huit marionnettes par an, l'objectif sera d'en faire une vingtaine par an. On va essayer de surprendre un peu plus les gens, on va casser un peu la routine», détaille le producteur.

    La nouvelle version a également gardé les voix historiques des Guignols comme Yves Lecoq (180 voix), Daniel Herzog ou Sandrine Alexi (qui imite notamment Bernadette Chirac).

    Si les Guignols seront diffusés en crypté, le programme sera aussi disponible gratuitement sur le site Dailymotion (qui appartient à Vivendi, maison-mère de Canal+), et certains sketchs y seront traduits en anglais et en espagnol afin de toucher un public international, conformément à la stratégie de Vincent Bolloré.