Il sagit dune estimation rvle par Oil of DRC, une filiale du groupe Fleurette dtenue par le milliardaire isralien, Dan Gertler, lissue dune analyse des donnes de levs sismiques mene dans cette partie du territoire national.

Selon Reuters, reprenant les extraits du communiqu livr au public par la compagnie minire, le 7 aot, le brut dune quantit comparable aux rserves prouves de producteurs de ptrole britannique et sud-soudanais a t dcouvert autour du Lac Albert, la frontire orientale de la RDC avec lOuganda. En effet, il existe des blocs ptroliers dans lOuganda voisin qui contiennent, a estim la compagnie, une quantit similaire, et sont actuellement exploits par la socit britannique Tullow, Total en France et China national offshore oil corp.

Pour lheure, il nexiste pas de prcisions sur la localisation exacte de la partie qui peut faire l'objet d'une rcupration, a poursuivi Reuters. Lanalyse des donnes a permis darriver cette estimation de trois milliards de barils de ptrole. Aussi les prochaines tapes viseront-elles dmarrer les prparatifs pour le forage de deux puits dexploration sur le site par la construction dinfrastructures et le dplacement des communauts locales.

Cette dcouverte est une bonne nouvelle pour le secteur ptrolier qui contribue faiblement au budget de ltat. Depuis une trentaine dannes, la production nationale na jamais dpass les 30 000 barils/jour. Aujourdhui le bassin ctier exploit est en train de spuiser, et les derniers champs matures encore oprationnels sont en train de donner leurs dernires gouttes de brut. Ds lors, il devenait imprieux de mener des recherches pour dcouvrir dautres bassins, notamment dans lest du pays quasiment vierge. Lentre en production de ce site situ autour du Lac Albert pourrait permettre au pays de produire plus de 50 000 barils supplmentaires par jour, et limpact sur lconomie serait dau moins 25%.

Le projet fascine, mais une fois encore les rsultats de l'tude ainsi avance restent provisoires dfaut dune campagne de forage. Au-del, il faut ajouter la dure ralit de la gographie du milieu concern. Beaucoup de grandes compagnies ptrolires ont vit lest du pays en raison de la difficult de transporter le brut sur une trs longue distance pour atteindre les points dexportation sur les rives de locan indien et Atlantique. Difficile de penser lvacuation de lor noir partir de lOuganda car les deux pays entretiennent des relations difficiles.

Laurent Essolomwa