Les ventes d'ordinateurs, fixes comme portables, ont vu leur déclin s'accélérer en 2015, un phénomène que n'a pas réussi à contenir Windows 10 en raison de sa mise à jour gratuite.

Pas de surprise en 2015 pour le marché du PC : les ventes seront en net repli. Selon les prévisions d'IDC, le recul dépassera les 10 % au dernier trimestre, pourtant celui de fêtes de Noël. Comme le prédit GfK dans une étude séparée, les ordinateurs sont loin de figurer dans le top 10 des cadeaux, trusté par les smartphones, les casques et même (en dixième position) les téléphones mobiles classiques ! Il y a plusieurs raisons au déclin.

La principale est que de façon structurelle, ce marché n'est plus amené à croître fortement. Les ménages sont déjà équipés. En plus, ils ont tendance à allonger le cycle de vie de leurs ordinateurs, préférant allouer leur budget high-tech aux smartphones et aux tablettes - et encore, ces dernières souffrent aussi de cycles de renouvellement assez longs. Pour IDC, le dollar fort contribue aussi à pénaliser les ventes d'ordinateurs.

Pas d'abandon du PC

L'autre facteur pouvant expliquer ce fort déclin à une période où, traditionnellement, les livraisons sont censées être meilleures que le restant de l'année : la gratuité de Windows 10 pendant un an. Déployé depuis le 29 juillet 2015, le dernier OS de Microsoft jouit d'une très bonne réputation, mais sa mise à jour gratuite (depuis Windows 7/8.1) provoque un report des renouvellements. Une situation temporaire, selon le cabinet.


Cliquez sur l'image pour l'afficher en taille normale

Nom : 0320000008273888-photo-ventes-pc-2015-idc.jpg 
Affichages : 3 
Taille : 60.1 Ko 
ID : 2273
Marché des PC en 2015 - Source : IDC.


« La mise à jour gratuite de Windows 10 permet à certains utilisateurs de reporter leur mise à niveau un peu, mais pas indéfiniment. Certains consommateurs vont utiliser la mise à jour gratuite pour tester la transition vers Windows 10 », indique IDC, selon qui une part d'entre eux franchira le pas et achètera une nouvelle machine. Après l'expérience décevante de Windows 8/8.1, normal que le public y aille à tâtons.

Une fois que la licence Windows 10 deviendra payante et que ces essais seront finis, le système d'exploitation de Microsoft devrait contribuer à recréer une dynamique dans les ventes de PC, y compris en entreprise.

Les analystes de rappeler que les utilisateurs ont toujours besoin de leur ordinateur, n'en déplaise à Apple qui, en 2010, prévoyait la mort du PC. Et cette année, avec son iPad Pro, estime qu'il peut remplacer 80 % au moins des ordinateurs portables. « Les gens n'abandonnent par leur PC, ils le font simplement durer plus longtemps », indique IDC. À cheval entre les deux, les hybrides ne réussissent pas à soutenir le secteur.