Le directeur du BEA, Rmi Jouty, explique en gros que les enregistrements des conversations sont inexploitables pour le moment, mais semble exclure la thse de l'attentat...