Le groupe financier sud-africain Sanlam, premier assureur africain, va acquérir 30 % du marocain Saham Finances pour 375 millions de dollars ; l’opération s’inscrit dans une stratégie d’expansion en Afrique du Nord et de l’Ouest. La transaction, prévue pour début 2016, clarifiera un peu la situation au sein du groupe de Hafid Elalamy, puisque le groupe Saham et le groupe Sanlam seront les deux seuls actionnaires de Saham Finances avec respectivement 70% et 30% du capital.
Saham Finances, numéro un autoproclamé du secteur en dehors de l’Afrique du Sud, intègre tous les secteurs de l’assurance, vie et autres. Saham group devrait acquérir les 7,5% d’actionnariat chez les petits porteurs.
Saham Finances opère aujourd’hui dans 26 pays africains à travers ses filiales Saham Asssurances Maroc, Colina Participations (Afrique de l’Ouest et Afrique centrale), Angola Seguros et LIA Insurance (Liban). Il dispose donc avec ses filiales d’un réseau de 650 agences sur le continent pour un chiffre d’affaires de 1,01 milliard de dollars en 2014 et plus de 3.000 employés dans la région.
Selon un analyste financier de la place de Casablanca, « cette alliance doit cacher quelque chose… Moulay Hafid Elalamy est-il en train de renforcer son groupe en s’adossant au numéro 1 africain pour lui donner plus de valeur, dans la perspective d’une vente globale de son groupe en vue d’une meilleure entrée en force dans une banque ? ». L’actuel ministre du commerce et de l’industrie n’a en effet jamais caché son ambition de basculer d’assureur à banquier. Serait-il en train de s’en donner les moyens ?