Les deux Corées ont convenu jeudi de tenir un dialogue de haut niveau au mois de décembre dans l'esprit de l'accord de compromis conclu en août pour désamorcer les tensions sur la péninsule.


Un porte-parole du ministère sud-coréen de l'Unification a expliqué que les deux parties se retrouveraient au niveau des ministres adjoints le 11 décembre dans la zone industrielle intercoréenne de Kaesong, qui se trouve en Corée du Nord tout près de la frontière.
Les deux Etats rivaux sont parvenus à cette décision à l'issue de discussions préliminaires dans le village frontalier de Panmunjon - où avait été signé le cessez-le-feu de 1953.
Le porte-parole du ministère de l'Unification, Jeong Joon-Hee, a expliqué à la presse que Pyongyang avait initialement exigé que le menu de la réunion de Kaesong soit fixé à l'avance. Finalement, la Corée du Nord a accepté la proposition de Séoul de tenir "une discussion globale sur les questions en suspens concernant l'amélioration des relations".
En juin 2013, les deux voisins s'étaient mis d'accord lors d'une rencontre similaire sur l'organisation de discussions au plus haut niveau qui auraient été les premières du genre en six ans.
Mais Pyongyang s'était ravisé la veille de cette réunion, l'annulant sur des questions de protocole.