Après Al Akhawayne d’Ifrane, une nouvelle université au modèle américain ouvre à Tanger: l’Université New England. La britannique, l’University of Sunderland-SIST, ouvrira un campus à Marrakech en 2015 après s’être installée à Casablanca, Rabat et Tanger.

L’anglais séduit de plus en plus de Marocains. Pour preuve, quelque 3 000 étudiants par trimestre s’inscrivent dans les cours du British Council, qui a des antennes dans les principales villes du Royaume. Cela sans parler des Centres américains de langues qui donnent des cours d’anglais aux plus petits tout comme aux séniors. Maintenant, c’est au tour de quelques universités anglaises et américaines de s’implanter au Maroc. La dernière venue en date est l’Université New England à Tanger. Le 22 avril dernier, l’ambassade américaine a procédé en grande pompe à l’inauguration de son campus en présence de l’ambassadeur Dwight L. Bush Sr. et du gouverneur de l’Etat du Maine, Paul LePage. C’est Anouar Majid, un natif de Tanger, qui, après avoir fait des études aux Etats-Unis, devient le vice-président en charge des affaires générales et internationales dans cette université. L’idée de créer cet établissement a été lancée en 2011. Après sa validation par le conseil d’administration de l’Université de New England aux Etats-Unis, les travaux de construction du campus ont commencé en janvier 2013 sur un terrain de 15 000 m2 appartenant à l’American School of Tangier, l’une des principales institutions académiques de l’Etat du Maine au Maroc. L’investissement est évalué à 8 millions de dollars (quelque 68 MDH). Le campus est composé de deux bâtiments, l’un académique, l’autre résidentiel, des salles de classe, un espace de conférences, une résidence universitaire et un espace de restauration. Le campus offre, entre autres études, des cursus en santé, en biologie, en langues (arabe, français, espagnol et anglais), en histoire de civilisations et en droit.
Fondée en 1831, l’Université de New England est un établissement novateur dans les sciences de la santé et enraciné dans les arts libéraux. Elle compte parmi ses compétences des chercheurs reconnus à l’échelle internationale dans le domaine des sciences, de la santé, de la médecine et des sciences humaines et offre plus de 40 programmes pour tous les cycles de formation, ainsi que des programmes de formation professionnelle. Elle abrite en outre la seule école de médecine de l’Etat du Maine.

Pourquoi la ville de Tanger ? Il n’y a pas de meilleur endroit pour cette université que la ville du détroit, répond le Dr Anouar Majid. «Avec sa diversité géographique, le Maroc est un carrefour bien connu des civilisations et des langues. En établissant une présence à Tanger, l’Université de New England s’attend à ajouter un nouveau chapitre à la longue histoire des relations et de la coopération américano-marocaines».

Mais il n’y a pas que l’Université New England à Tanger, la même ville abrite depuis 2013 le campus de Superior Institution of Science and Technology (SIST). Le projet est lancé en étroite collaboration entre l’Université de Sunderland, en Angleterre (dont elle repris le nom) et le British Council, l’agence britannique internationale chargée des échanges éducatifs et des relations culturelles. L’université offre des programmes qui ouvrent la voie aux Bachelor en management des affaires, management de projets, tourisme, design graphique et éducation, sur une durée de trois ans ; et un autre programme MBA sur 18 mois, en plus d’une année préparatoire pour les étudiants désireux d’améliorer leur niveau en anglais. La première année de son ouverture, cette université avait accueilli 25 étudiants, mais son campus dispose d’une capacité de 400 étudiants. Il va sans dire que cet établissement dispense ses formations selon le modèle universitaire britannique et en langue anglaise.
Rappelons qu’avant Tanger, SIST a entamé ses formations d’abord à Casablanca en 2001, puis à Rabat quelques années plus tard. La prochaine implantation sera à Marrakech où un campus sera ouvert en 2015 sachant que l’université ouvrira également un site à Casablanca, dans la région de Bouskoura. L’investissement global prévu pour la construction de ces deux campus est évalué, selon les responsables de SIST, à 300 MDH.

Mais il serait malhonnête de citer des universités dispensant leur formation en langue anglaise, et oublier la plus ancienne au Maroc, la célèbre université Al Akhawayne d’Ifrane. D’autant qu’elle fêtera l’année prochaine ses vingt ans. Pour l’histoire, cette université, conçue sur le style américain, n’aura peut-être pas vu le jour sans la dotation du Roi de l’Arabie Saoudite, destinée à l’origine à lutter contre la pollution causé par un pétrolier au large des côtes marocaines. Elle a été fondée par décret royal et inaugurée en janvier 1995. Deux décennies plus tard, elle devient la cible de bacheliers triés sur le volet, tout en accordant aux démunis et aux méritants qui passent le concours avec succès chaque année des bourses d’études. 250 bourses seront octroyées à la rentrée 2014-2015. Basée sur le système éducatif américain, l’Université Al Akhawayn offre un certain nombre d’options de programmes Bachelor et Master en sciences humaines et sociales, sciences et ingénierie, et en administration des entreprises, tous définis par le tronc commun universitaire (UCC) basé sur le système américain des liberal arts. Quelque 1 700 étudiants, avec internat obligatoire, suivent actuellement à plein temps leurs études dans cette université.


L’University of Sunderland-SIST
L’University of Sunderland-SIST a ouvert son premier campus au Maroc en 2001 à Casablanca. Elle s’est implantée à Rabat en 2005 et à Tanger en 2013. Deux autres campus sont prévus à Marrakech en 2015 et un autre à Casablanca. C’est une université privée enseignant seulement en anglais des programmes conçus, préparés et supervisés par l’University of Sunderland en Angleterre. Elle est ouverte aux bacheliers pour un programme qui dure normalement trois ans, couronné par un diplôme de Bachelor. Comme cursus, la plupart des étudiants suivent une année préparatoire les préparant aux méthodes anglo-saxonnes d’enseignement avec beaucoup d’anglais. Les spécialités enseignées sont Computing et Business Studies. Les titulaires d’une licence ou diplômes équivalents peuvent s’inscrire dans un programme de Master en une année en Information Technology Management ou un Master en Business & Administration.


La Vie éco