Visant à mettre fin à un conflit de longue durée, un tribunal espagnol a donné Rojadirecta.me une semaine pour arrêter de diffuser illégalement.




Célébrée par Mediapro, propriétaire et gestionnaire de plusieurs droits sportifs en Espagne, la décision verra la fermeture de l'une des plus grandes plates-formes de pirates de la communauté hispanophone.


Si d'ici vendredi prochain (4 Décembre) Rojadirecta.me n'a pas arrêter de diffuser, les FAI ont été commandés à "interrompre la transmission de données, stockage de données, accès aux télécommunications et tout autre service."


Le tribunal de commerce de la ville de La Corogne dit RojaDirecta "encourt la concurrence déloyale, car il utilise le ruissellement de contenu appartenant à des sociétés tierces pour profiter grâce à la publicité, et cette activité signifie un risque financier pour les titulaires de droits".


Cette décision intervient après un tribunal de Madrid a forcé le site à rompre ses liens et de cesser immédiatement de travailler l'été dernier. Même si RojaDirecta était proche de la fermeture, elle a continué à travailler jusqu'à présent.


Selon la Liga, la Ligue de football espagnol, le site est pensé pour coûter à l'industrie de la radiodiffusion de 500 millions € par an rien qu'en Espagne par le piratage de contenu.